Daredevil T 23 : « Reborn » - par A.Diggle & D.Gianfelice – Panini Comics

14 février 2012 0 commentaire
  • Un album efficace mené tambour battant par le très bon duo Diggle/Gianfelice qui nous proposent un héros déchu face à une bande de Rednecks des plus agressifs.

Petite parenthèse champêtre pour Matt Murdoch, le super héros aveugle. On nous y explique ce qu’il s’est passé entre son départ de New York en disgrâce et son retour avec les batteries gonflées à bloc pour reprendre du collant.

L’album s’ouvre sur ce personnage solitaire, marchant au milieu du désert, affublé d’une barbiche négligée sur le menton. Le message est clair, il expie ses pêchés, cherche une nouvelle voie. Il veut en finir avec tous ces combats et prendre une retraite bien méritée d’ermite poilu.

Daredevil T 23 : « Reborn » - par A.Diggle & D.Gianfelice – Panini Comics

Par chance pour nous et poisse pour lui, Marvel semble ne pas en avoir fini avec Daredevil. La Maison des idées lui laisse donc les pattes l’intelligent Andy Diggle pour continuer à l’embêter et lui présente le talentueux Davide Gianfelice pour le soumettre à son coup de crayon acéré. L’approche moderne et nerveuse de ce tandem apporte à cette histoire sans prétention une intrigue qui tient la route et un résultat très stylisé.

Perdu au milieu de nulle part, ils trouvent moyen de lui opposer un groupe d’ordures qui terrorisent un petit bled et le poussent à affronter ses démons pour reprendre du service.

Alors bien sûr, ce n’est pas un grand album, il ne révolutionnera pas le personnage, mais pour sa défense, cela n’a jamais été son ambition. Et par rapport à ce que les auteurs voulaient faire, on peut dire que c’est une belle réussite. À savoir un petit divertissement efficace doté du style graphique singulier et de plus en plus maîtrisé de la part de Gianfelice.

daredevil_reborn_gianfelice_fevrier_2012

(par Mathieu Drouot)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?