Darick Robertson : "J’aime apporter de l’émotion"

3 décembre 2004 1 commentaire
  • Son nom est aujourd'hui lié à {Wolverine} & {The Punisher}, deux des personnages les plus musclés de l'univers Marvel. {{Darick Robertson}}, un des dessinateurs les plus appréciés du moment aux États-Unis, s'est confié en exclusivité à ActuaBD.

Vous avez travaillé pour Marvel, DC & Vertigo. Mais aujourd’hui votre travail est immanquablement lié au personnage du Punisher et à votre association explosive avec Garth Ennis. Comment s’est déroulée votre collaboration sur ce titre ?
J’ai toujours été fan du travail de Garth Ennis. Il m’a toujours bluffé et parvient encore à m’étonner aujourd’hui. J’adore aussi Steve Dillon, qui m’a précédé sur The Punisher. Ils sont devenus de bons amis. Lorsque j’ai succédé à Dillon, j’ai simplement tenté de faire un aussi bon travail que lui. Il a été une réelle source d’inspiration.

Vous avez également travaillé sur Wolverine, avec Greg Rucka. Quel souvenir en gardez-vous ?
Greg Rucka et moi-même voulions, dès le départ, débarrasser Wolverine de son côté « super-héros », que l’on a vu et revu depuis tant d’années dans un nombre incalculable de comics. Dorénavant, il affronte, non pas des « super-vilains », mais des gangsters ou des trafiquants de drogue.

Darick Robertson : "J'aime apporter de l'émotion"

Vous avez beaucoup travaillé sur des comics très violents. Aimez-vous travailler sur ce style de bande dessinée ?
Pas spécialement. J’essaie simplement de faire mon job le mieux possible, quelque soit le titre. Si une scène est violente, je veux que le lecteur ressente cette violence. Si elle est calme, ou romantique, je procède de la même façon. J’aime apporter de l’émotion à chaque page, en me basant sur le scénario.

Quels sont vos dessinateurs préférés ?
J’adore Frank Miller, c’est une référence incontournable. Je suis également un fan de Georges Pérez. Il y a quelques années, on m’a d’ailleurs comparé à ce dernier. Les planches que je dessinais pour Transmetropolitan (sur un scénario de Warren Ellis) étaient très détaillées.
En 1995, j’ai eu le privilège de travailler avec lui, sur un scénario de Stan Lee. Il m’avait alors avoué admirer mon travail. J’ai tenté récemment (sur Born, une origine du Punisher) de détailler un maximum mes planches pour me calquer sur sa démarche. Je me suis même documenté sur le Vietnam, sur les uniformes & armes utilisés à cette époque par l’armée américaine...
Malheureusement, je n’ai pas toujours le temps de peaufiner mon travail. En juillet 2004, j’ai dessiné par exemple deux aventures de Wolverine, plus le premier numéro de Nightcrawler. Mais j’essaie de faire de mon mieux, tout en respectant les délais...

Aujourd’hui, quel personnage avez-vous envie de dessiner ?
En ce moment, je dirais Daredevil.

(par Alain Haimovici)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le site de l’auteur

images (c) Darick Robertson

 
Participez à la discussion
1 Message :