Darryl Ouvremonde – Par Rémi Guérin et Krystel – Glénat

4 avril 2020 0 commentaire
  • En 2015, l’univers de Darryl Ouvremonde voit le jour dans le roman éponyme d’Olivier Peru qui bénéficie d’un très beau financement participatif sur la plate-forme Ulule. Glénat ne nous propose pas ici une adaptation en BD mais un prolongement de l’univers avec une nouvelle histoire, inédite, qui peut être lue de manière indépendante du roman.

Le scénariste Rémi Guérin connaît bien Olivier Peru avec qui il a travaillé. Et donc son univers. Associé à la dessinatrice Krystel, il nous propose une immersion dans l’univers original de Darryl Ouvremonde, à la frontière entre le Steampunk, la Fantasy et un monde très contemporain.

Reprenons depuis le début : certaines personnes qui naissent dans le « monde gris », le nôtre (super nom…), ont la capacité innée d’activer des glyphes-serrures, symboles qui permettent de passer dans « l’autre monde ». À la différence de Harry Potter, il n’y a pas vraiment de lien entre les deux univers, à part ces quelques particuliers qui peuvent passer d’une dimension à l’autre.

Darryl Ouvremonde – Par Rémi Guérin et Krystel – Glénat

Dans ce monde parallèle, Darryl est un « journalyste » (particularité romancière, certains termes prennent un Y à la place du I). C’est un personnage important car cette fonction est très prestigieuse, dotée d’une profonde éthique professionnelle. C’est du moins ce qui semble être le cas, plaçant ainsi les journalystes au même niveau voire au-dessus de celui des policiers et autres enquêteurs (nous n’en voyons pas, peut-être n’existent-ils pas dans ce monde).

L’album se déroule dix ans après le roman. Darryl est un journalyste respecté, légendaire même, sans doute le plus connu de Kaelatt, la capitale. Accompagné d’Elynwe, une fée apprentie, et d’Ocelot, un oiseau dont les yeux peuvent prendre des photos, il va enquêter sur une histoire complexe mêlant magiciens, géant disparu et arrêt du temps…

Julianne, Darryl et Dean
© Rémi Guérin - Krystel / Glénat

Tout ce met en place dans ce premier opus. Toutefois, il est possible de cerner la richesse de ce monde et son originalité. Celle-ci tient aussi par le personnage de Julianne, qui appartient au monde gris mais qui a le don de voir les fantômes. Or, Dean, revenant de son état et ami de Darryl, a la capacité de passer entre les mondes lui aussi. Il est amoureux de Julianne qui, de son côté, joue un double-jeu trouble en séduisant à la fois Dean et Darryl.

Nous en avons déjà parlé sur ActuaBD.com : Glénat crée une nouvelle collection destinée aux jeunes de 12 à 25 ans, Log-In, abordant différents univers (voir quelques liens en fin d’article).

Avec les adaptations en BD des romans Méto, cet album est sans doute le plus intéressant de cette jeune collection. L’histoire est fouillée, loin d’être manichéenne. De même que les personnages, le découpage est dynamique. Le dessin et la mise en couleurs magnifique de Krystel n’y sont pas pour rien eux non plus

Signalons toutefois un prix de vente pour l’ensemble des albums de cette collection un peu au-dessus de la moyenne (16,9 €), qui n’est peut-être pas adapté au public visé.

Un univers hétéroclite
© Krystel / Glénat
© Krystel / Glénat

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

La collection Log-In chez Glénat :
Page de l’éditeur
Sur ActuaBD :
Chronique du tome 1 de Méto
Chronique du tome 2 de Méto
Chronique du tome 2 des Chroniques de l’Under York

  Un commentaire ?