Newsletter ActuaBD

Dbd 84 : Éloge de la diversité !

  • À l’heure où les extrémismes de tout poil refont surface avec leur lot d’intolérance et de haine, Frédéric Bosser voit dans la bande dessinée l’expression d’une sacrée diversité.

Prenant prétexte du contenu de son dernier numéro, le patron de dBD se livre à un éloge de la variété des genres et des styles, particulièrement présente dans les pages du magazine. Une position bienvenue par les temps qui courent...

Il est vrai qu’au vu de la richesse de la production actuelle (y compris dans ses excès !), le médium peut être considéré comme le lieu idéal de la multiplicité de points de vue, de genres et de cultures.

Aujourd’hui la BD est devenu un moyen d’expression universel, il n’existe guère d’endroit dans le monde où l’on ne puisse en parcourir les cases ; de même qu’il n’y a plus de thèmes ou de sujets impossibles. Chaque jour nous tentons ici même de rendre compte du foisonnement extraordinaire d’un medium en perpétuelle mutation. Mission quasi impossible, tellement notre objet s’affirme chaque jour plus vivace et plus innovant. Un support qui ne cesse d’enfreindre les règles qu’il s’est imposées… la veille !

Qu’il s’agisse du tandem Schuiten et Peeters réuni depuis près de trente ans autour des Cités obscures ou de la mise en images de son enfance syrienne par Riad Sattouf ; du souvenir nostalgique de Filippini des Petits hommes de Seron ou encore du style délicieusement baroque de Mattéo revisitant Venise (Marina, Dargaud), le monde des bulles apporte régulièrement son lot de nouvelles images et de nouvelles tendances, reflets d’univers personnels et atypiques venus d’horizon divers.

En s’attardant sur le dernier livre de Jean-Yves Le Naour et Dan dBD rappelle aussi à quel point la reconnaissance de la diversité fut un combat contre la bêtise et l’obstination de quelques gradés. Dans l’entretien avec les auteurs de La Faute au Midi (Bamboo) la BD apparaît comme un moyen pour dénoncer la bêtise de quelques militaires obtus et le sacrifice oublié de pauvres diables victimes des préjugés et des stéréotypes. Sacrifiés parce que différents !

Le monde animal comme éloge de la variété ? Nul doute que Frank Pé en soit convaincu ! L’auteur nous offre dans ces pages un magnifique carnet de croquis à travers le Zoo de Vincennes récemment rénové. Somptueux voyage à l’intérieur d’un monde multiple empreint de nostalgie et de tendresse, en parfait accord avec cette thématique de la diversité.

Le lecteur sceptique pourra consulter l’épais cahier critique pour achever d’en être convaincu. Vive la diversité, vive la BD !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

dBD n°84, en vente partout 8,90€

 
Newsletter ActuaBD