De Gaulle à la plage en série animée sur la chaîne Arte

29 octobre 2020 0 commentaire
  • De Gaulle à l’Élysée ? Évidemment. De Gaulle de retour dans le Nord ? Ça a du sens. De Gaulle en vacances à la Boisserie ? Pourquoi pas, les présidents aussi en ont le droit ! Mais de Gaulle à la plage, allongé sur sa serviette de bain en maillot moulant ? Difficile à imaginer. C’est pourtant le thème de la bande dessinée de Jean-Yves Ferri parue en 2007, adaptée par Philippe Rolland en série courte animée de 30 épisodes sur Arte à partir du 2 novembre et déjà disponible en intégralité sur arte.tv.

Dans sa bande dessinée De Gaulle à la plage, Jean-Yves Ferri, auteur également des trois derniers tomes d’Astérix, met en scène la « grande asperge » en imaginant sa vie pendant les douze années de sa retraite politique, entre 1946 et 1958, avant qu’on ne refasse appel au « plus illustre des Français » (René Coty) pour résoudre la crise algérienne. Si le général de Gaulle est sans doute le politique français le plus admiré et respecté, évoqué avec encore beaucoup de nostalgie par certains, il reste beaucoup de mystères autour de sa vie privée. Sa traversée du désert en est un. Présentant un de Gaulle à la fois proche du peuple et pudique, l’ouvrage de Ferri « suggère l’homme derrière le grand homme, en soulignant ce qu’il avait de banalement humain ».

De Gaulle à la plage en série animée sur la chaîne Arte
©Cube Creative Productions

C’est dans un désert de sable en terre bretonne que le président a décidé d’aller s’isoler l’été 1956, loin de toutes les fanfaronnades politiques et de la guerre d’Algérie qui s’intensifie au même moment, avec sa femme Yvonne, leur fils Fifi, plus jeune dans la bande dessinée que dans la réalité, Wehrmacht, leur chien probable réincarnation d’un soldat nazi, et l’indispensable aide de camp, le capitaine Le Bornec. Cette petite troupe passe un agréable été sous le soleil breton avec la visite occasionnelle de Churchill, lui aussi mis de côté dans son pays. Mais les deux hommes politiques n’en oublient pas pour autant leurs affaires d’État.

©Cube Creative Productions

Sans grossièreté, sans fioritures, qui ne colleraient pas à de Gaulle, c’est en utilisant un humour décalé voire absurde que l’auteur aborde ce gigantesque personnage historique. Jean-Yves Ferri affirmait ainsi dans une interview donnée à ActuaBD en 2008 : « Moi, je pense que cet aspect comique existe dans le personnage, il est tellement sur-dimensionné à tous les niveaux, on le sent un peu mal à l’aise dans son époque ». D’ailleurs, le personnage de la bande dessinée et dans l’animé semble toujours un peu raide, se tenant bien droit avec son maillot de bain remonté jusqu’aux aisselles.

L’album, organisé en une succession de strips en six cases réunissant 90 gags, a été adapté en 30 épisodes de 2 min 15, à voir tous les lundis à partir du 2 novembre ou en intégralité dès maintenant sur arte.fr. Pour l’auteur « Le son amène un nouvel effet comique ». C’est justement le réalisateur lui-même, Philippe Rolland, qui prête sa voix à de Gaulle. La narration est un peu différente et quelques nouvelles histoires sont à découvrir mais l’esprit cocasse de la bande dessinée est toujours aussi présent !

Voir en ligne : Teaser de De Gaulle à la plage

(par Klara LESSARD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?