"De Superman au Chat du rabbin" au Musée d’Art & d’Histoire du judaïsme

3 septembre 2007 6 commentaires
  • Le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme est le premier en France à mettre en évidence la présence et le rôle de nombreux auteurs juifs dans la bande dessinée, des années 1890-1930 à nos jours. 270 oeuvres et documents retraceront cette présence et les traces de la culture juive dans le 9ème art. Ils seront exposés à Paris pendant trois mois, puis à Amsterdam ensuite pour la même période.

Le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, en partenariat avec France Culture, Les Inrockuptibles et le Festival International de la Bande Dessinée, propose du 17 octobre 2007 au 27 janvier 2008 un ensemble exceptionnel d’originaux et de documents mettant en évidence les traces mémorielles de la culture juive dans la bande dessinée. L’exposition, dont notre collaborateur Didier Pasamonik est le conseiller scientifique, sera ensuite présentée à Amsterdam pendant trois mois.

Au fil d’un parcours qui traversera tout le 20ème siècle seront évoqués beaucoup d’artistes américains, parmi lesquels les premiers auteurs du comic-strip Rube Goldberg, Harry Hershfield ou Al Capp..., les créateurs de comic-books comme Siegel & Shuster, Will Eisner, Jack Kirby, Jo Kubert, Harvey Kurtzman, Bernie Krigstein..., les figures de l’underground comme Crumb, Art Spiegelman ou Diane Noomin, des auteurs plus contemporains comme James Sturm ou Miriam Katin... ; mais aussi des Européens qui ont laissé dans leurs bandes dessinées ou leurs romans graphiques des traces de l’histoire juive, comme Edmond-François Calvo, Gotlib, Hugo Pratt, Vittorio Giardino, Ruben Pellejero, Joann Sfar...

Cette exposition sera également l’occasion de plusieurs manifestations, parmi lesquelles, en point d’orgue, une rencontre, le 21 octobre, à l’occasion de "Lire en Fête", sur le thème "New-York en BD, du comic-strip au roman graphique", avec entre autres, comme invités, Joe Kubert, Ben Katchor, Jean-Pierre Dionnet, David B, Miriam Katin et Martin Winckler ; le 29 novembre, avec Joann Sfar ; et le 9 décembre, une programmation de films sur le thème de la bande dessinée à l’écran avec au programme Comic Book Confidential de Ronn Man, les premiers dessins animés de Superman des années 40 par les frères Fleischer et, en soirée une évocation de la famille Crumb avec Aline Kominsky-Crumb et, peut-être, Crumb lui-même.

La rédaction d’ActuaBD aura l’occasion de revenir sur cet évènement.

"De Superman au Chat du rabbin" au Musée d'Art & d'Histoire du judaïsme
De Superman au Chat du Rabbin : La salle Will Eisner
Photo : D. Pasamonik

(par Arnaud Claes (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Superman, création de Siegel & Shuster. (C) DC Comics.

Le programme complet sur le site du Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme

Informations pratiques

Musée d’art et d’histoire du Judaïsme
Hôtel de Saint-Aignan
71, rue du Temple
75003 Paris

Jours et horaires d’ouverture de l’exposition
Ouvert du lundi au vendredi de 11 h à 18 h et le dimanche de 10 h à 18 h.
Fermeture des caisses à 17h15.

Accès
Métro : Rambuteau, Hôtel de Ville
RER : Châtelet – Les Halles
Bus : 29, 38, 47, 75
Parking : Beaubourg, Hôtel de Ville

Tarifs et renseignements : 01 53 01 86 48 ou reservation@mahj.org
Exposition
Plein tarif : 5,50 € / tarif réduit : 4 €

Exposition + musée
Plein tarif : 8,50 € / tarif réduit : 6 €

Lire en Fête
Entrée libre dans la limite des places disponibles, sans réservation

Conférence
Tarif unique : 4 €

Rencontre avec Joann Sfar
Plein tarif : 4 € / tarif réduit : 3 €

Journée BD à l’écran
Plein tarif : 5 € / tarif réduit : 4 € (à partir de la 3ème séance)
Tarif couplé séance + exposition : 8 €

 
Participez à la discussion
6 Messages :
  • j’irai là plus pour la BD que pour le judaïsme.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 8 septembre 2007 à  13:39 :

      oui moi aussi...
      et il me faudrait une précision...est ce que les auteurs juifs dont il est question le sont parceque nés juifs ? ou bien parcequ’ils se sont revendiqués eux même comme juif au sens religieux. ce qui serait tres differents...merci de me dire

      Répondre à ce message

      • Répondu par Didier Pasamonik le 8 septembre 2007 à  17:35 :

        La qualité personnelle de chacun des auteurs par rapport au judaïsme n’a finalement pas d’importance, ni forcément d’intérêt. Seul importe la question de savoir si leur travail "met en évidence les traces mémorielles de la culture juive dans la bande dessinée". Là est le critère.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 10 septembre 2007 à  13:52 :

          ’La qualité personnelle de chacun des auteurs par rapport au judaïsme n’a finalement pas d’importance, ni forcément d’intérêt. Seul importe la question de savoir si leur travail "met en évidence les traces mémorielles de la culture juive dans la bande dessinée". Là est le critère.’

          Dans ce cas le titre de l’article ne reflete pas l’expo....

          Répondre à ce message

          • Répondu par Didier Pasamonik le 12 septembre 2007 à  11:02 :

            Ah, vous avez déjà vu l’expo ?

            Répondre à ce message

  • Conseiller scientifique ? en quoi consiste cette fonction exactement pour une expo sur la bd. Etant scientifique moi meme et passionné de bandes dessinés voilà peut-etre une nouvelle carrière qui se dévoile devant moi....

    Répondre à ce message