De Mémoire - Par Cobeyran et Winoc - Editions Bamboo

4 juillet 2019 0 commentaire
  • Avoir une mémoire absolue, la capacité d'enregistrer tout ce que l'on voit et de se souvenir de tout ce que l'on entend... Est-ce un super pouvoir ou bien la source d'ennuis incroyables risquant de nous entraîner dans la folie ? C'est la question posée par ce thriller original signé Cobeyran, nouveau venu chez Bamboo.

Nick enchaîne les petits boulots et se satisfait d’une relation en pointillés avec la douce et jolie Julia. Rien d’extraordinaire dans la vie de ce quadra un peu désabusé, traînant sa mélancolie au fil d’un quotidien plutôt banal, dans un appartement morne et sans attrait.

Nick est toutefois atteint d’un symptôme peu commun : l’hypermnésie, une mémoire absolue qui le contraint, malgré lui à tout enregistrer, à ne rien oublier jusqu’à se saturer le cerveau. De l’inventaire d’un entrepôt de 800 mètres cubes aux anecdotes les plus futiles, Nick ne peut rien effacer.

Pour échapper à la folie, car cette capacité lui bourre le crâne au risque de le faire sombrer dans la dépression, il a notamment recours à un procédé « très personnel » : « ranger » ses souvenirs dans des cartons stockés dans un débarras. Une sauvegarde virtuelle qui est loin de soigner ce personnage très éloigné du super-héros ou du mutant, tragiquement humain.

L’origine de ce mal étrange se perdrait dans un traumatisme subit pendant l’enfance. Une crise d’épilepsie et un profond sentiment de culpabilité suite à la mort de son père dans un accident de voiture seraient à l’origine de ces troubles.

Trente ans après ces faits, quand Nick se fait agresser, et kidnapper par des agents de la CIA, le récit prend un tout autre sens. Scientifique génial travaillant sur des sujets stratégiquement sensibles, son père fut l’auteur de travaux à l’origine des ennuis de son fils trente plus tard. Cette mémoire exceptionnelle s’avère non seulement un handicap dans sa vie quotidienne, mais également la source d’ennuis qui dépassent la personne de notre héros en le mêlant à une histoire d’espionnage et d’enjeux militaires colossaux.

De Mémoire - Par Cobeyran et Winoc - Editions Bamboo
L’origine des ennuis de Nick se cache dans les souvenirs d’enfance.
© Éditions Bamboo

Mis en images par un auteur maison, Winoc, auteur de la série Cliff and Co ou plus récemment du Postello, tous deux publiés chez Bamboo, ce one-shot se révèle haletant en dépit d’un mélange de genres qui pourrait surprendre. Le scénario de Corbeyran, bascule de la chronique sociale et psychologique vers le roman d’espionnage tendance guerre froide, modèle sixties ! Avec l’enlèvement de Nick, non seulement l’intrigue est relancée au pas de charge, mais les personnages prennent de l’épaisseur. Cette évolution se traduira par une volonté du héros à devenir « un type normal » ! D’autres parleraient plus volontiers de se « vider la tête » !

Cette mémoire totale, parfois souhaitée, souvent désirée, trouve ici ses limites et s’affirme vaine. Oublier demeure un droit pour chacun. Un anti-héros pourvu d’une mémoire totale transformé en victime de sa mémoire, à l’inverse de certains personnages de séries à succès surfant sur la même thématique.

Avec cet album qui marque l’arrivée de Corbeyran dans l’écurie Bamboo- Grand Angle, on appréciera la justesse des portraits des protagonistes de cette histoire. Le style semi-réaliste du dessinateur s’accorde à l’expression des émotions de ce récit riche et finement cousu. À découvrir.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?