BD d’Asie

De nous, il ne restera que des cendres T. 2 - Par Akira Kasugai – Kana

En quête de vengeance, Yû continue son travail d’assassin caméléon. Une piste apparait lors d’une mission : un homme avec un tatouage qui semble correspondre à la description du meurtrier de sa famille.

Dans sa recherche du responsable de la mort de ses proches, notre jeune assassin est envoyé dans une école pour son travail. Au sein de cet établissement, Yû rencontre un jeune professeur nommé Kurokawa, qui porte un tatouage similaire à l’homme qu’il traque. Notre protagoniste parviendra-t-il à garder son sang-froid alors que sa vengeance lui parait à portée de main ?

De nous, il ne restera que des cendres T. 2 - Par Akira Kasugai – Kana
De nous, il ne restera que des cendres planche
© Kana éditions/Akira Kasugai

Les deux missions que Yû exécute dans ce tome soulignent son humanité et sa vulnérabilité. En effet, il fait face à un sentiment de culpabilité concernant une innocente mêlée à l’une des affaires et se retrouve confronté à une piste solide qui concerne sa quête. Cette situation le déstabilise et le rend à la fois moins attentif à son entourage et beaucoup plus enclin à commettre des erreurs. Cette suite dévoile davantage les pensées du jeune homme et ses émotions. Tous ces éléments dissolvent cette image glaciale qu’il se donne et mettent en lumière un jeune garçon sensible.

© Kana éditions/Akira Kasugai

Ce second volet revient également sur les événements tragiques qu’a subis Yû et sa rencontre avec le chef de la mafia chinoise, Monsieur Wang. D’ailleurs, leur relation pourrait rappeler celle d’un fils et de son père, ce qui est avancé dans le flashback où Monsieur Wang prend Yû, encore enfant, sous son aile. Le chef de la mafia tend la main au jeune garçon apeuré et en larmes et ils partent ensemble, se tenant la main, dans une case qui met l’accent sur cette sortie avec un effet de lumière qui les éclaire. D’ailleurs, cette relation particulière est soulignée par les activités qu’ils font à deux, comme pêcher et manger.

© Kana éditions/Akira Kasugai

Akira Kasugai arrive à équilibrer les passages mêlant suspens et enquête avec ceux au ton détendu et humoristique. Les expressions des visages de ses personnages s’adaptent parfaitement aux différentes ambiances, tantôt retranscrivant les vices humains et la froideur, et tantôt l’embarras et le ridicule. Tout ceci accompagné des scènes d’actions toujours aussi bien chorégraphiées et prenantes.

Cependant, ce second volet pourrait décevoir certains lecteurs qui s’attendraient à des grosses révélations et un traitement des personnages secondaires plus poussé. Les chapitres s’enchaînent sans transitions, ce qui peut désorienter. Mais malgré ces quelques défauts, la lecture reste prenante : l’auteur s’attarde vraiment sur son protagoniste et nous dévoile petit à petit ce qui se trame. Cette suite est, avant tout, un moyen de nous faire ressentir la situation périlleuse du héros tout en dévoilant son humanité et ses faiblesses. Après avoir mis l’accent sur la fragilité de Yû et mis en place une ambiance pesante, les deux derniers tomes de cette série devraient nous apporter les pièces du puzzle manquantes pour comprendre toute l’affaire.

De nous, il ne restera que des cendres planche
© Kana éditions/Akira Kasugai

De nous il ne restera que des cendres propose des situations qui tiennent en haleine et qui poussent le lecteur à réfléchir sur les manigances qui se déroulent en cachette. Les actions de Yû nous rappellent qu’il n’est pas intouchable et qu’une erreur peut lui être fatale, donnant au lecteur des raisons de s’inquiéter pour lui. Une tension supplémentaire à l’intrigue.

(par Malgorzata Natanek)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782505113553


Dans la rubrique BD d’Asie
Derniers commentaires
Agenda BD août 2022
Du 25 août au 23 septembre (...)
du 25/08/2022 au 23/09/2022
Exposition-vente virtuelle - Romain Baudy - à la galerie Comic Art Factory (Bruxelles)
Festival
du 27/08/2022 au 28/08/2022
11e Festival BD "De Bulles en Bulles" (Hotton, Belgique)
Salon
du 27/08/2022 au 28/08/2022
BD Plage à Sète (Hérault)
Agenda BD septembre 2022
Du 8 au 24 septembre 2022,
du 8/09/2022 au 24/09/2022
Exposition-vente - Antonio Cossu - à la galerie Comic Art Factory (Bruxelles)
Exposition
du 10/09/2022 au 17/09/2022
Exposition Pascal Graffica à Strasbourg
Exposition
du 15/09/2022 au 1er/10/2022
Expo - Coco : dessins félins et autres bestioles (Paris)
Dedicace
du 21/09/2022 au 21/09/2022
Séance de dédicace avec Libon et Julien Solé
Exposition
du 22/09/2022 au 8/10/2022
Exposition "Ana & l’Entremonde" de Cy.
Salon
du 24/09/2022 au 25/09/2022
Salon "La BD prend l’air", 23e édition
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
8e Festival BD de Sainte-Livrade-sur-Lot
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
1er Salon de la BD Jeunesse à Paris 15
Agenda BD octobre 2022
Exposition
du 5/10/2022 au 5/10/2022
GIBERT dédicace : Ruben del Rincon
Festival
du 5/10/2022 au 16/10/2022
Festival Caribulles à Baie Mahault (Guadeloupe)
Du 6 au 22 octobre 2022, (...)
du 6/10/2022 au 22/10/2022
Exposition-vente - Laurent Bidot - à la Galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Exposition
du 14/10/2022 au 16/11/2022
Rencontre avec Elene Usdin
Salon
du 15/10/2022 au 16/10/2022
Fête de la BD de Jeumont
Du 27 octobre au 12 novembre
du 27/10/2022 au 12/11/2022
Exposition-vente - Benjamin Benéteau - à la galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Agenda BD novembre 2022
Du 17 novembre au 3 décembre
du 17/11/2022 au 3/12/2022
Exposition-vente - Hugues Labiano - à la Galerie de La Bande Dessinée (Bruxelles)
Newsletter ActuaBD