Deadpool | Les Origines – Par Fabian Nicieza, Mark Waid, Joe Madureira & Ian Churchill – Panini Comics

8 mars 2016 0 commentaire
  • Cet album propose de redécouvrir les deux premières aventures en solitaire du célèbre mercenaire, des aventures publiées aux États-Unis entre 1993 et 1994.

Apparu en 1991 dans les pages de la série New Mutants, Deadpool a su rapidement se faire une place d’intérêt aux yeux des lecteurs ; ce que n’a pas manqué de relever l’éditeur Marvel. Afin de vérifier la popularité de ce nouveau personnage, l’éditeur a commandé à l’un de ses créateurs, Fabian Nicieza, une mini-série qui puisse le mettre sur le devant de la scène.

Nicieza s’occupant du scénario et des dialogues, il laisse le soin à un autre artiste de dessiner le mercenaire à sa place : il s’agira de Joe Madureira, artiste appelé à marquer de son empreinte les Comics des années 1990 grâce à son style dynamique et arrondi qui traduit une influence outre-Pacifique dégagée par les mangas.

Deadpool | Les Origines – Par Fabian Nicieza, Mark Waid, Joe Madureira & Ian Churchill – Panini Comics
Sous le crayon de Joe Madureira, Deadpool nettoie les rues de Sarajevo, en proie à la guerre au début des années 1990.
© Marvel

La première histoire en solo de Deadpool, La Poursuite circulaire, se révèle être une mini-série agréable à suivre. Beaucoup d’action, des sorties bienvenues du personnage principal, des invités issus de l’univers des X-Men et des planches magnifiques de Madureira ont permis de transformer l’essai avec succès. Rien de révolutionnaire ici, mais une lecture divertissante s’il en est.
Un succès appelle forcément une suite : face à la popularité non démentie du personnage, Marvel commande dans la foulée une autre mini-série sur Deadpool. Ce sera désormais au tour de Mark Waid de mettre les mains dans le cambouis. Accompagné du trait réaliste et magnifique du dessinateur Ian Churchill, Mark Waid présente dans Les Péchés du passé un Deadpool plus sombre, complexé par son visage ravagé... Un contraste d’autant plus saisissant qu’est invitée à l’époque la jeune et jolie Cyrène [1] à partager les aventures du mercenaire. L’intrigue ne vole pas très haut mais l’intérêt semble ailleurs, entre un Deadpool plus torturé et une ouverture vers les X-Men (et leur morale qui fait vomir le mercenaire).

Sous le crayon de Ian Churchill, Deadpool fait équipe avec Cyrène et s’ouvre un peu aux autres.
© Marvel

Deadpool | Les Origines est une lecture agréable, mais pas impérissable. Ces deux premières histoires ont certes une importance patrimoniale pour le personnage, mais il ne s’agit pas là des récits qui ont le plus compté, ni le mieux marqué la carrière du mercenaire. À recommander aux aficionados de Deadpool, mais les nouveaux lecteurs pourront trouver d’autres références dans le catalogue de l’éditeur Panini Comics pour découvrir davantage ce personnage.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Deadpoool – Les Origines. Par Fabian Nicieza, Mark Waid (scénario) et Joe Madureira, Ian Churchill (dessins). Traduction de Makma/Ben KG. Panini Comics, collection Marvel Vintage. Sortie le 10 février 2016. 216 pages. 20,50 euros.

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

[1Mutante qui a les mêmes pouvoirs que son père Sean Cassidy, dit le Hurleur (Banshee) : la puissance de sa voix est capable de mille prouesses. Theresa a ces dernières années vu son destin être pris en main par Peter David dans les pages de la série X-Factor.

  Un commentaire ?