Death Note T12 - Par Ohba & Obata - Dark Kana

16 octobre 2008 2 BD d’Asie par Baptiste Gilleron
  • Les acteurs sont en place pour le dernier acte. Calez-vous bien au fond de votre fauteuil, l'ultime affrontement est proche !

Light et Near ont convenu d’un face à face en présence de tous ceux qui ont connaissance du cahier de la mort. Chacun élabore donc sa stratégie en prévision de ce qui s’annonce comme une délivrance pour celui qui en sortira vainqueur. Au cours de son enquête, Near arrive à la conclusion que Mikami œuvre à la place de Kira et semble bien décidé à se servir de lui pour faire tomber le criminel. Mais, le jour du rendez-vous arrivé, les choses vont-elles tourner à son avantage, face au plan de Light qui semble se dérouler trop parfaitement ?

Chroniquer ce 12ème tome de Death Note n’est pas chose facile. Plus que jamais, il faut être vigilant sur le choix des mots afin de ne pas trop en dévoiler, sans quoi les fans ayant patiemment attendu la sortie française de ce volume crieraient au scandale. Il faut avouer que lorsqu’une œuvre tient un niveau de qualité si élevé sur la longueur, le lecteur est en droit d’attendre un final à la hauteur. Alors, cette conclusion répond-elle à nos espérances ?

Ne gardons pas le mystère plus longtemps : globalement, oui ! Outre sa grande qualité graphique, le suspense est toujours aussi pesant et le scénario continue de nous surprendre habilement. Toutefois, ce dernier opus s’avère étonnamment lent dans son déroulement, là où les auteurs nous avaient habitué à un rythme plus soutenu, les dialogues sont d’une densité rare et obligent le lecteur à rester particulièrement attentif pour ne rien louper des manœuvres rusées des deux adversaires. De plus, bien que les circonstances soient très bien ficelées, l’issue est finalement prévisible. Mais ceci n’entache que peu le plaisir provoqué par cette série qui s’achève aussi intelligemment qu’elle avait débuté.

Après ses 12 volumes, la saga de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata restera comme un puissant thriller, magnifiquement réalisé et solidement écrit. Un 13ème volume, à paraître le 5 décembre, complètera le tout sous forme d’un guide complet comprenant un prélude de 60 pages.

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Death Note T12 - Par Ohba & Obata - Dark Kana
    16 octobre 2008 12:50, par Flocon

    Personellement, j’ai trouvé cette fin ridicule.
    Light Yagami qui veut tuer tout le monde par son assistant qui se trompe de death note !
    Et near qui n’attend que ça pour prouver que Ligt est Kira.
    Se donner rendez-vous dans un hangard et s’exposer délibérément à se faire inscrire dans un DN en espérant que ce soit un faux pour pouvoir démasquer Light est vraiment tiré par les cheveux et ensuite Matsuda et surtout Ryuk qui se jettent à la curée....

    Répondre à ce message

    • Répondu par Baptiste Gilleron le 16 octobre 2008 à  23:49 :

      Voilà, je vais devoir faire ce que je voulais éviter : dévoiler des éléments importants de l’intrigue. Je conseille donc à ceux qui n’ont pas encore lu ce 12e tome de fermer les yeux sur la suite de ce commentaire.

      Effectivement, cette fin fait débat. Certains sont satisfaits, d’autres un peu déçus, et quelques uns l’ont détestée.

      Sans revenir sur les défauts de cette conclusion, je crois que vous n’avez pas été assez attentif !
      En effet, Mikami ne s’est pas réellement trompé de death note. Il a commis l’erreur, dans l’urgence, d’utiliser le vrai cahier pour sauver Light de sa propre initiative. De plus, Near ayant pris soin de faire modifier les 2 cahiers (le vrai et le faux) en fonction de la date du rendez-vous, et sans que ni Light ni Mikami ne s’en doutent, il savait pertinemment qu’il ne prenait aucun risque à laisser Mikami inscrire leurs noms. Outre le fait de laisser Light penser qu’il avait gagné la guerre, cette tactique était destinée à prouver définitivement l’identité de Kira par l’absence de son nom sur le cahier.

      En tout cas, votre commentaire démontre bien qu’il faut rester extrêmement attentif à la lecture de ce final plus complexe à suivre que les 11 tomes précédents.

      Répondre à ce message