Décès de l’artiste argentin Carlos Nine

17 juillet 2016 1 commentaire
  • Nous apprenons la disparition ce 17 juillet de Carlos Nine, un artiste qui s'illustra dans toutes formes d'arts mais surtout dans celui de la bande dessinée pour lequel il reçut un Alph-Art à Angoulême en 2011. Si le grand public a certainement remarqué sa collaboration avec Sfar & Trondheim dans la collection Donjon, son dernier album "Tropikal Mambo" aux éditions Les Rêveurs est une curiosité qui mérite plus que le détour, l'ultime révérence d'un artiste unique.

Décès de l'artiste argentin Carlos NineNé en 1944 à Buenos Aires, Carlos Nine était un artiste polymorphe qui s’est exprimé aussi bien dans l’illustration, que dans la peinture, la sculpture, l’écriture de pièces de théâtre ou le dessin animé. Dans le domaine de la bande dessinée, on lui doit notamment Meurtres et Châtiments, Fantagas, Pampa,Le Canard qui aimait les poules, Oh merde, les lapins ! et bien d’autres.

Des œuvres singulières qui tranchent avec sa collaboration avec Joann Sfar & Lewis Trondheim dans le tome 8 de Donjon Monsters : Crève-Cœur. Un épisode où il peut déployer toute sa fantaisie et sa créativité dans un registre fantastique et surréel que savait si bien tracer son compatriote l’écrivain Jose-Luis Borges.

Quant à son dernier album, paru en mars dernier, chez les Rêveurs : Tropikal Mambo. Il met en scène un détective qui vit à Panama et dont on ne voit que l’imperméable, le chapeau, les souliers et la petite voiture en bois qu’il utilise. En général, on l’engage pour des petits boulots misérables, des filatures, des infidélités, bref tout type de commande merdique. Il accepte les pots-de-vin, il admire les délinquants et, au final, se fout bien de la justice.

Carlos Nine
Photo DR - Galerie Daniel Maghen

Et comme si cela ne suffisait pas, ce détective désabusé profite des derniers chapitres pour conspirer contre l’auteur-même du livre. Car l’histoire ne lui plaît pas, et les dessins non plus... Dans le dernier chapitre, la crise éclate définitivement entre l’auteur et son personnage. L’un des deux est de trop…

Carlos Nine a réalisé chaque chapitre de cette dernière histoire dans un style graphique différent, passant de la simple esquisse aux personnes en volumes sculptés, en passant par l’aquarelle et la gouache, un peu comme si l’artiste voulait nous offrir un échantillon complet de son large savoir-faire artistique. Le résultat est surprenant et saisissant..

Tropikal Mambo, paru en mars 2016 chez Les Rêveurs

Tropikal Mambo, paru en mars 2016 chez Les Rêveurs

Artiste internationalement reconnu, Carlos Nine reçut le Prix du meilleur dessin au Salon International de la Bande Dessinée de Barcelone en 1989, le Clio Silver pour 
l’illustration aux Clio Awards de New York en 1993, la [Palme graphique du Prix lycéen de la bande dessinée en 2007-br2019], ainsi que le prix du meilleur album étranger au Festival 
d’Angoulême en 2001 pour Le Canard qui aimait les poules. Il avait également animé 
des ateliers à l’École Supérieure de l’Image de Poitiers et d’Angoulême et collaboré avec de grands quotidiens tels que Le Monde ou encore The New Yorker.

La rédaction d’ActuaBD est de tout cœur aux côtés de ses amis et de sa famille, notamment son fils Lucas qui marche avec talent dans les pas de son père.

Un art surréel qui en faisait une sorte de Salvador Dali de la BD
© Carlos Nine

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Décès de l’artiste argentin Carlos Nine
    21 juillet 2016 14:35, par jimi

    C’est surtout sur les reseaux sociaux finalement que l’on retrouve les plus interessants hommage a ce grand dessinateur et je trouve dommage que les sites de bd n’expliquent pas la portée de ce dessinateur , égale à Moebius je trouve ( avis perso ) ..
    Sinon rapidement je ne viens plus beaucoup sur votre site , je trouve que c’est pourri le nouveau site ..j’attendais du changement depuis longtemps mais là c’est dans le mauvais sens..je ne sais pas qui est le concepteur du nouveau site mais il a dix ans de retard ..d’habitude je venais presque quotidiennement mais je ne viens plus qu’une fois au 20 jours ...après c’est sûr on se passera de moi comme lecteur je ne suis qu’un quidam quelconque mais moi aussi je me passe de actua bd maintenant ..et c’est dommage ça fait des années que je venais..tant pis ...bye.

    Répondre à ce message