Defenders T1 – Par Brian M. Bendis & David Marquez – Panini Comics

9 mars 2018 0 commentaire
  • Afin d'accompagner la diffusion en 2017 de la série TV éponyme sur Netflix, Marvel a lancé une nouvelle série consacrée à une équipe similaire de super-héros urbains. Le destin de ces nouveaux Défenseurs est confié à une équipe de choc : le scénariste-star Brian M. Bendis et le dessinateur David Marquez.

Nul doute que l’impératif de la diffusion de la série TV éponyme a poussé Marvel à revoir sa copie : exit pour les Défenseurs l’incarnation magique et mystique de ses débuts (portée par des personnages comme le Docteur Strange, Hulk, Namor ou le Surfer d’Argent dans les années 1970) ; place désormais à des super-héros urbains qui connaissent, globalement, un regain d’intérêt auprès du grand public ces dernières années, grâce aux aventures de leurs alter ego télévisuels. C’est ainsi que nous retrouvons dans cette équipe des Défenseurs Jessica Jones, son mari Luke Cage, leur ami Iron Fist et l’incontournable Daredevil.

Histoire d’attirer les lecteurs sur cette nouvelle série, Marvel en a confié les commandes a un duo reconnu et qui a longtemps travaillé ensemble ses dernières années : celui formé par le scénariste Brian M. Bendis et le dessinateur David Marquez. Sur le papier, Bendis a l’habitude de gérer des équipes ou des personnages-phare de l’éditeur, mais ici particulièrement... : ce sont carrément des personnages qu’il a soit créés (Jessica Jones) ou qu’il a admirablement accompagnés sur de longues périodes (Daredevil, Luke Cage). Des personnages avec lesquels il a même remporté différents prix Eisner au fil de sa carrière ! L’attente que peut susciter un tel contexte créatif peut se montrer très nourrie.

Que vaut l’opération au final pour ces Défenseurs ? Ce premier tome se montre spectaculaire, soucieux des personnages utilisés, parfois surprenant, très bien dessiné... mais on en reste à la lettre d’intention, aussi bien présentée soit elle.

Defenders T1 – Par Brian M. Bendis & David Marquez – Panini Comics
Un mystérieux gangster veut jeter un pavé dans la mare des Défenseurs.
© Marvel

Après une quelconque ou obscure prise de conscience, des super-héros de New-York décident d’unir leurs forces pour frapper dur la criminalité et l’empêcher de s’épanouir au grand jour. Avec une telle force de frappe que représentent les quatre héros, difficile de croire que les gangsters continuent longtemps de tenir le pavé... C’était sans compter l’apparition d’un nouveau parrain du crime qui cache bien des atouts surprenants dans sa manche (en plus des diamants qu’il jette sur ses victimes).

Là réside la première surprise de cette série : face à la toute-puissance supposée de cette équipe de super-héros, Bendis décide de ressusciter un ennemi historique de Luke Cage et de lui donner des capacités ahurissantes pour faire tomber à lui tout seul la nouvelle équipe. Les affrontements entre cet ennemi intime et les Défenseurs sont assurément spectaculaires, et touchent même des personnages qu’on aurait pas imaginés peupler ces pages : des gangsters issus des aventures de Spider-Man répondent à l’appel face à ce remous, de même qu’un célèbre anti-héros qui a lui aussi bénéficié d’une nouvelle série TV diffusé en 2017 sur Netflix...

Un creuset bien orchestré par Bendis, mais qui nous semble pour l’instant manquer d’un élément : la compréhension de ce nouvel ennemi et de sa quasi-invunérabilité. On redoute d’autant plus le sort réservé d’ordinaire dans de telles œuvres aux ennemis présentés comme invulnérables...

Iron Fist n’a l’intention de jouer les seconds rôles dans la nouvelle équipe !
© Marvel

Autre point qui nous laisse pour l’instant sur notre faim : le traitement des personnages. Que l’on ne s’inquiète pas, l’écriture de Bendis continue de faire son œuvre et ses personnages sont traités avec respect, mais on ressent à la lecture de ce premier tome que c’est l’univers des héros et des vilains peuplant New-York qui est mis en avant, davantage que l’équipe des Défenseurs. Pour l’instant, ces derniers ne sont pas encore intimement creusés par le scénariste, ce qui est frustrant quand on connaît son bagage hsitorique dans son traitement ces personnages.

Si on ajoute à l’ensemble de très jolies planches de David Marquez qui mettent très bien en valeur les différents protagonistes, ce premier tome de la série Defenders ressort comme une lecture qui peut valoir le détour, mais qui n’assène pas d’entrée la claque que l’on aurait pu espérer a priori.

Rien de bien méchant si on relativise, mais nous espérons dans un prochain tome que les Défenseurs prendront de l’épaisseur en tant qu’équipe et que les secrets derrière leur principal antagoniste valaient le coup d’être attendus.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Defenders | Les Diamants sont éternels. Par Brian M. Bendis (scénario) et David Marquez (dessins). Traduction de Laurence Belingard. Panini Comics, collection 100% Marvel. Sortie le 28 février 2017. 152 pages. 15,00 euros.

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

  Un commentaire ?