Delcourt fête les 10 ans de Série B

15 septembre 2005 0 commentaire
  • Douze séries, plus de cinquante titres, "Série B" a su imposer sa marque en SF et fantastique. Fondé en 1995 par [Fred Blanchard->2814] et Olivier Vatine, ce label fête ses 10 ans au Festival Delcourt ce week-end à Paris.

Mars 1995, l’irruption talentueuse et innovante dans l’univers de la science-fiction de Jukurpa, le tome 1 de Carmen McCallum, électrise le public.

Cet album et Tao Bang (mais qui, lui, mettra cinq ans à se faire !) sont les deux premiers projets signés sous le label Série B. Entre ces deux publications, sortiront en 1997 Travis et Nash, en 1998 Arcanes, et en 1999 Golden City.

À chaque fois, un savant mélange d’aventures, de science-fiction et d’histoire engendre des séries novatrices et dynamiques, aux références cinématographiques et comics revendiquées.

Le nom "Série B" fait référence au cinéma de genre d’après-guerre, qui a permis à de jeunes réalisateurs de faire leurs premières armes. Initié par le duo Blanchard-Vatine, le label est né du « désir de défendre une bande dessinée de genre en abordant des thèmes actuels, en sélectionnant des graphismes novateurs et en favorisant une narration résolument ancrée dans son époque », peut-on lire sur le site des éditions Delcourt.

Les deux auteurs, promus directeurs de collection, ont su dénicher les projets et découvrir de nouveaux talents (scénaristes et dessinateurs) qui vont faire la marque de fabrique du label. Avec, en tout premier lieu, les trois scénaristes : Jean-Pierre Pécau (Nash, Arcanes, Arcane Majeur, Moby Dick, l’Histoire secrète (à paraître)), Fred Duval (Carmen Mc Callum, Travis, Carmen+Travis les récits, Travis/Karmatronics, Hauteville House), et Daniel Pecqueur (Golden City, Golden Cup, Tao Bang). Même s’ils n’ont rien inventé, ils sont des précurseurs et savent sentir l’air du temps... avec un peu d’avance. Duval, par exemple, se projette dans un avenir proche. Sans être le sujet principal, le futur écologique, politique et social est en filigrane dans ses séries.

Mais l’originalité est aussi dans le fonctionnement même du label. C’est un véritable travail d’équipe qui se met en place. Vatine s’occupe plutôt de la narration et Blanchard du design, en plus du suivi des scénarii. Ils soutiennent chaque projet à bras le corps, prodiguant moult conseils techniques, n’hésitant pas à mettre la main à la pâte. Tout cela sous la houlette de Guy Delcourt qui assume les défis financiers et éditoriaux des deux directeurs de collection. Force est de constater, 10 ans après, que l’éditeur parisien a eu raison. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : à la fin de l’année 2004, les ventes cumulées de Golden City atteignaient 550.000 exemplaires, celles de Carmen Mc Callum 350.000 exemplaires, Travis : 350.000 exemplaires, Nash : 250000 exemplaires. Au total, 50 albums parus pour plus d’un million et demi d’exemplaires vendus. Et les ventes (pour l’ensemble du label) en 2005 sont estimées à 450.000 exemplaires...

Aujourd’hui, Série B regroupe, en plus de Blanchard et Vatine, 3 scénaristes, 15 dessinateurs, 6 coloristes et 1 conseiller artistique. Leur complicité dépasse largement le cadre professionnel : une réelle amitié s’est forgée entre les différents auteurs, renforcée par des références et des centres d’intérêt communs (SF, jeux de rôle, cinéma etc.). Devant le succès rencontré, des séries dérivées se sont développées depuis 2003 pour enrichir les univers : Golden cup, Arcane majeur, Carmen+travis et Travis/Karmatronics.

Le défi de Série B pour les années à venir sera sans doute de trouver un nouveau mode de fonctionnement. En effet, il va être difficile pour Fred Blanchard et Olivier Vatine de mener de front douze séries (plus celles encore à venir...) et leurs projets personnels. Il a fallu attendre dix ans avant de revoir un album signé par l’un ou l’autre (Travis/Karmatronics pour F. Blanchard et Angela pour O. Vatine).

Delcourt fête les 10 ans de Série B
logo "10 ans Serie B"

Du vendredi 16 au dimanche 18 septembre, la 5ème édition du festival BD Delcourt aura lieu à Bercy Village (Paris XIIè) avec la présence de tous les auteurs du label Serie B.

Au rayon des animations :

- les incontournables séances de dédicaces ;

- un parcours jeunesse (atelier de dessin, contes pour enfants etc.) ;

- un parcours manga (atelier de calligraphie, cosplay etc.).

À noter également qu’à l’achat de trois albums Série B, votre libraire vous offrira un exemplaire du "calendrier Série B 2006", un objet unique riche en informations et dessins inédits.

Voir en ligne : Infos pratiques sur Festival Delcourt

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le site officiel de Série B

  Un commentaire ?