Detective Comics 1 - Par Tony S. Daniel - DC Comics

12 septembre 2011 1 commentaire
  • Batman revient dans son titre historique qu'est Detective Comics pour ce relaunch du DC Universe. Scénarisé et dessiné par un seul homme, Tony S. Daniel, voyons si ce comic-book tient ses promesses et s'il est à la hauteur de la légende.

Detective Comics, la série qui donna ses initiales à DC Comics et dans laquelle Batman fit sa première apparition nous propose le relaunch (la relance) de la série, la continuité de Batman s’en trouvant un peu chamboulée. Tout ce qui est paru chez Panini (Battle for the Cape and the Cowl, Batman and Robin Reborn), passe à la trappe au profit d’une nouvelle continuité [1]

Ce numéro de Detective Comics s’ouvre sur une scène de Batman pourchassant le Joker, retour aux bases en somme. Pourtant, cela fait 6 ans que le Joker sévit sans que Batman ait pu l’arrêter.

Detective Comics 1 - Par Tony S. Daniel - DC Comics
(C) DC Comics / Tony S. Daniel

Le Joker est dépeint ici au sommet de sa folie, se rapprochant plus du Joker de Brian Azzarello et de Moore que de celui de Jeph Loeb.

Ce premier épisode est en soit une grande chasse à l’homme, montrant un Batman ténébreux, se servant de la peur qu’il inspire comme sa meilleure arme.

(C) DC Comics/Tony S Daniel

Tony S. Daniel porte cet épisode à bout de bras, assurant le scénario comme le dessin. Le script est plutôt convenu et la surprise n’apparaît qu’en fin d’intrigue. L’épisode se laisse néanmoins lire sas encombre et distille une part de mystère suffisante pour donner envie de lire la suite.

(C) DC Comics/Tony S Daniel

Daniels offre des images très agréables à regarder sans pour autant casser la baraque. Il y a quelques cadrages surprenants mais sans révolutionne le genre.

(C) DC Comics/Tony S Daniel

Moins excitant que le Justice League 1 ou encore l’Action Comics 1, cet épisode reste dans le Top 3 des meilleures parutions de la première semaine de ce relaunch surtout en raison d’une chute en fin d’épisode suffisamment racoleuse pour donner envie de lire la suite.

(par Antoine Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Ce comics en VO américaine se trouvera chez votre Comics Dealer habituel.

[1Avec ses suites interminables et ses œuvres-monde, la continuité est la marque de fabrique de la BD américaine dont les personnages, on le sait, sont confiés à des dizaines d’artistes différents, chacun interprétant l’univers à sa manière. Des éditeurs dédiés assurent la cohérence de ces récits entre eux qui nécessitent, de temps à autre, une table rase ou un reboot. NDLR

 
Participez à la discussion
1 Message :