Deux mangakas à Angoulême - Par Garu Terada - Kana

25 janvier 2013 0 commentaire
  • Garu Okada est l'épouse de Toru Terada, dessinateur japonais du {Petit Monde} scénarisé par Jean-David Morvan. Voici le récit de leur venue en Europe!

Deux mangakas à Angoulême - Par Garu Terada - KanaIssu de la collection "Made in" de Kana, Deux mangakas à Angoulême se présente comme un manga atypique : cartonné à la BD franco-belge, à destination du public européen, mais en sens de lecture oriental et proposant un regard japonais sur les lieux traversés.

Il s’agit d’une chronique racontant comment Toru Terada est devenu dessinateur sur un projet de Jean-David Morvan ainsi que le déroulement d’un voyage en Europe consacré à la promotion du Petit Monde lors du Festival d’Angoulême de 2006.

Garu Okada - épouse Terada d’où le nom sur la couverture de l’album - joue sur les décalages culturels pour livrer quelques anecdotes drôles et sympathiques sur ce voyage. Son trait rudimentaire correspond au genre dans lequel elle s’exprime habituellement : le manga comique au format yonkoma (strip vertical de quatre cases).

Pour autant le volume paraît par endroits bizarrement construit. Le découpage d’ensemble est clair (on suit chronologiquement le voyage), mais certaines scènes sont racontées deux voire trois fois (une double-page au milieu du volume semble même dessinée par Toru Terada). Et ces différentes versions se trouvent parfois dispersées dans le volume.

Si certaines planches manquent de clarté dans la composition, notamment lorsqu’une scène se déploie sur plusieurs pages, la mangaka fait mouche dans les yonkoma ou dans les situations croquées en quelques cases.

Sans être ni une révolution, Deux mangakas à Angoulême s’impose néanmoins par sa singularité dans la production actuelle, par le pont qu’il établit entre franco-belge et manga. Les textes qui ponctuent l’album offre en outre le regard d’une Japonaise - directement concernée - sur les différences de pratique de la bande-dessinée en Europe et au Japon.

Deux mangakas à Angoulême - Par Garu Terada - Kana

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?