Newsletter ActuaBD

Deux numéros renversants de Spirou à lire cet été

  • Ce mois d'août, le Journal de Spirou nous donne le tournis avec un numéro un peu spécial, le n°4348 du 11 août 2021, intitulé : "Uorips - Nifne snad el nob snes !" Un titre un peu abscons qu'il faut en fait traduire depuis la zorglangue, la célèbre langue parlée par les sbires de Zorglub ! Attention, l'édito et le sommaire sont aussi touchés par cet étrange phénomène et se retrouvent en dernière page… tse'C à en sulp riovas ùo rennod ed la etêt !

Le n°4348 du magazine Spirou était un peu spécial. Mystérieusement intitulé "Uorips", ses histoires étaient toutes chamboulées par un virus insidieux, le palombisme (le Marsupilami serait-il un pangolin en puissance ?), qui a retourné sans dessus dessous la rédaction. De terribles symptômes se sont manifestés dans ce numéro maladif :

Un édito et une quatrième de couverture inversées, un épisode de Spirou qui se lit de droite à gauche comme un manga, une épidémie qui envahit chaque histoire sans crier gare... Un véritable casse-tête pour le mag’ Spirou et ses lecteurs ! Cette particularité cocasse, qui casse un peu la routine, a permis de belles prouesses créatives en ce mois d’août chagrin et un peu trop endormi !

Dès la semaine suivante, la couverture du Spirou n° 4348 remettait les pendules à l’heure : les responsables de la crise du palombisme étaient arrêtés, et la vie de l’hebdomadaire reprenait son cours. On avait même droit à un poster de l’été et une double histoire de Spirou, en plus des habitués de la maison : Kid Paddle, Nelson, Dad...

Deux numéros renversants de Spirou à lire cet été
Magazine Spirou / Dupuis

On sent que la rédaction (cornaquée par le grand Morgan di Salvia qu’ActuaBD connaît bien) ne s’est pas retenue, faisant un sort à la Covid et ses protagonistes familiers (un personnage marseillais qui ne jure que par la chloroquine, ça vous parle ?). Si l’exercice de style de ces deux numéros est rigolo, on ne peut s’empêcher de penser à l’aspect brouillon du résultat : des histoires dramatiques bien dessinées côtoient des histoires cavalières, Bernstein qui donne dans le Spirou moderne et coloré, alors qu’Émile Bravo en fait un résistant candide confronté à l’horreur des déportations nazies… On en a pour son lot d’émotions !

Voir en ligne : Acheter Spirou ou le lire en ligne

(par Auxence DELION)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD