Die ! Die ! Die T.1 - Par Robert Kirkman & Scott M.Gimple - Chris Burnham - Delcourt Comics

2 février 2020 0 commentaire
  • Robert Kirkman nous livre une fois encore une pépite endiablée : un polar politique mêlé au crime organisé, "Die ! Die ! Die !" se savoure sans modération. Des dialogues saisissants et des protagonistes à fière allure donnent le ton pour une œuvre ultra-violente.

On ne l’arrête plus décidément ! Robert Kirkman nous revient avec une nouvelle série toute fraîche juste après la conclusion de Walking Dead. Il nous propose un thriller politique brutal où de grands pontes détachés de toute morale commanditent des assassins pour officiellement maintenir l’ordre. Sous des airs de scénario téléphoné, Die ! Die ! Die ! a plus que du répondant et plaira immanquablement aux inconditionnels du genre.

C’est monnaie courante avec les œuvres de Robert Kirkman : nous avons droit à une sacrée dose de violence tant en paroles qu’en actes, mais ici le sang gicle réellement à profusion. La couverture et le résumé du livre parle d’eux-mêmes : L’auteur poursuit sa course à la violence dans un style Hard-boiled. Éclats de cervelles, nez tranché au scalpel (une scène au réalisme insupportable), visages tuméfiés et explosés, Robert Kirkman et son acolyte Chris Burnham s’en donnent à cœur joie.

Ce titre, inspiré d’une histoire de Scott M.Gimple, se révèle plutôt ingénieux grâce à une trame soignée dans les moindres détails. L’une des forces de Kirkman consiste à captiver d’entrée le lecteur, grâce notamment à une succession rapide de séquences-choc.

Côté protagonistes, la Sénatrice Lipshitz joue un rôle prédominant. Cette "cougar " s’adonnant à tous les vices contrôle la majorité des hommes par son ingéniosité et son ambition. Une femme mature, perfectionniste, pragmatique que rien ni personne ne semble effrayer. Nous suivons également le trajet de trois frères triplés, experts dans le maniement d’armes de pointes et d’arts martiaux, formé par leur tueur à gages de père.

Concernant la partie graphique, le talent de Chris Burnham s’adapte à merveille à ce script déjanté et les premières pages au rythme effréné donnent le ton. Les héros - et même les héroïnes - affichent des traits plutôt masculins, car chacun, pour tenter de survivre, surjoue en grimaces pour impressionner, jouant sur un excès de testostérone. Les maitres mots de ce Die ! Die ! Die ! sont corruption et destruction.

Décidément, Robert Kirkman continue de nous surprendre. Des dialogues à la fois drôles et tranchants, des protagonistes racoleurs qui ont chacun leur mot à dire, et un déluge de castagne et d’actions alléchantes alimentent ce premier tome, faisant de Die ! Die ! Die ! un des comics incontournables de ce début d’année.

Die ! Die ! Die T.1 - Par Robert Kirkman & Scott M.Gimple - Chris Burnham - Delcourt Comics
©Chris Burnham / Delcourt Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Die ! Die ! Die T.1. Scénario : Robert Kirkman & Scott M. Gimple. Dessin : Chris Burnham. Éditeur : Delcourt. 192 pages. Sortie : le 22 janvier 2020. Prix : 17,95 euros.

- Lire la chronique Outcast T1 : Possession - Par Robert Kirkman & Paul Azaceta - Ed. Delcourt
- Lire la chronique Outcast T5 : Une Nouvelle Voie - Par Robert Kirkman & Paul Azaceta - Delcourt Comics
- Lire la chronique Outcast T.6 : Invasion - Par Robert Kirkman & Paul Azaceta - Delcourt Comics
- Lire la chronique "Oblivion Song" : la nouvelle série événement de Robert Kirkman
- Lire la chronique Oblivion Song T. 2 - Par Robert Kirkman & Lorenzo De Felici - Delcourt Comics
- Lire la chronique Walking Dead T. 31 - Par Robert Kirkman et Charlie Adlard - Delcourt

  Un commentaire ?