Dimitri Kennes, le directeur de Dupuis, se confie.

2 décembre 2004 0 Actualité par Nicolas Anspach
Éditeur : Dupuis
Acheter cet album
  • En juin dernier, Jean Deneumostier démissionnait de son poste de directeur général des éditions Dupuis suite au rachat de l'éditeur par le groupe Média-Participations. Dimitri Kennes, le tout nouveau patron de la maison d'édition, s'est confié à Philippe Galloy de la Libre Belgique.

Dimitri Kennes décrit l’année 2005 comme une période charnière pour les éditions Dupuis. Deux nouvelles collections étofferont le catalogue. L’éditeur semble vouloir continuer à créer ou regrouper des séries au sein de labels qui leur correspond mieux. Au début de l’année, la maison d’édition avait lancé la collection Expresso dédiée à l’humour (Monsieur Jean, Chroniques Absurdes, Le Miracle de la Vie), ainsi que la collection Empreintes (Lucy, Secrets, Yoni, etc)

Lorsqu’on lui parle du rachat de Dupuis par le groupe Média-Participations, il confie : « Il y avait bien sûr des craintes parmi le personnel, mais j’ai préféré mettre en évidence ce que nous avions à gagner dans l’opération. On est passé d’un actionnaire financier exigeant sur le résultat à un acteur tout aussi exigeant mais qui, en outre, connaît le métier, ce qui permet d’installer un dialogue constructif. »

L’homme est également connu pour son sens du dialogue avec les auteurs. Il se serait personnellement impliqué pour régler différents « désaccords » qui opposaient la maison d’édition à certains auteurs. Il admet ainsi : « Les éditeurs sont les rois, mais ils sont aussi au service des auteurs. Tout passe par le dialogue. ». Il n’est donc pas peu fier d’annoncer que tous les grands best-sellers des éditions Dupuis seront présents en 2005 : Largo Winch, Les Tuniques Bleues, Cédric, le Petit Spirou, etc.

L’éditeur se montre confiant et souligne que certains titres du catalogue Dupuis deviendront très probablement des best-sellers, comme par exemple Parker & Badger. Le troisième album se serait vendu à 30.000 exemplaires. Ces nouveaux succès renforceront la présence de l’éditeur dans les rayonnages. En Belgique, Dupuis détiendrait entre 30 et 35 % de parts de marché. Tandis qu’en France, ce chiffre n’avoisine que les 25 % (hors manga).

Ce jeune ingénieur commercial de 32 ans est confronté à un double défi : d’une part rassurer le personnel des éditions Dupuis quant à son rachat par le groupe Média-Participations, et d’autre part augmenter la présence de l’éditeur dans un marché qui a radicalement changé ces dernières années. Compte tenu du nombre croissant d’albums de bande dessinée publiés, les éditeurs se doivent de sortir plus de nouveautés afin d’être présents dans les rayonnages des librairie, tout en assurant leur rentabilité.

Le marketing direct est un des outils qui permettra à l’éditeur de s’imposer. «  c’est un véritable outil au service de l’édition, avoue Dimitri Kennes. Dans le marché de la nouveauté, il est indispensable. Il n’y a pas moins de 3.000 nouveautés par an. C’est un marché de plus en plus disputé où il faut des moyens pour pouvoir se différencier. D’où l’importance des services commerciaux et l’intérêt du rapprochement avec Média-Participations. »

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Source : La Libre Belgique (Le Prof de Marcinelle & 2005, année charnière pour Dupuis)
Photo : Dimitri Kennes (c) Didier Pasamonik