Dolorès - Par Bruno Loth - La Boîte à bulles

12 avril 2016 0 commentaire
  • Une quinqua inquiète de la santé mentale de sa mère part sur les traces de son passé, au cœur de la guerre civile espagnole. On retrouve les qualités de conteur de Bruno Loth, tout en sincérité et empathie.

Dans son hospice de la région bordelaise, Marie décline. Elle confond sa mère et sa fille, s’exprime aléatoirement en espagnol. Jusqu’à revendiquer Dolorès comme prénom. Son aînée, Nathalie, finit par mener l’enquête : et si sa mère avait vraiment des origines ibériques, elle dont la jeunesse reste inconnue pour toute la famille ? Direction Madrid, sans réel fil conducteur, mais avec la volonté de centrer l’enquête sur un pan essentiel de l’histoire espagnole : la Guerre Civile des années 1930.

Dolorès - Par Bruno Loth - La Boîte à bulles
© la boîte à bulles 2016

Dans cette fiction abondamment documentée, Bruno Loth regroupe son intérêt pour l’Espagne (la série Ermo) et les destins individuels bringuebalés par la grande Histoire. Dolorès incarne un symbole de l’exil des Républicains espagnols, dont beaucoup refusaient, une fois en France, de parler leur langue maternelle tant que Franco serait vivant. La quête de sa fille emmène le lecteur dans une trame entre France et Espagne, avec de nombreuses scènes ponctuées de dialogues en espagnol, mais aussi d’instantanés de l’actualité politique récente, en particulier la naissance du mouvement Podemos.

Si on peut regretter que l’auteur oublie assez vite la trajectoire particulière de son personnage pour raconter le destin des exilés espagnols, il conserve le souci d’authenticité qui animait ses précédents ouvrages, avec une affection de tous les instants pour ses personnages.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

Du même auteur, sur notre site :
- Apprenti (Mémoires d’avant-guerre)
- Ouvrier - Mémoires sous l’occupation vol.1 et vol.2

Sur le même sujet :
- Le combat et l’exil : le destin des républicains espagnols en BD

A découvrir également sur la guerre d’Espagne (pour les BD et les ouvrages illustrés) :
- No Pasaran, dans la série Max Fridman
- Louis la guigne, tome 11
- La retirada

  Un commentaire ?