Dragon Ball revient sur grand écran et la joue « Super-héros » pour l’occasion !

Par Romuald LEFEBVRE Moyen 6 octobre 2022 
Un nouveau film consacré à la dernière série « Dragon Ball Super » vient de débarquer dans nos salles obscures. L’équipe d’ActuaBD s’est discrètement infiltrée dans la garnison de l’armée du Ruban Rouge pour voir de quoi il en retournait !

Dragon Ball Super : Super Hero est un film qui a l’ambition de mettre en avant deux personnages parmi les plus populaires de la licence : l’ancien roi-démon Piccolo (« Petit Cœur » dans une lointaine version française) et son apprenti Gohan (le premier fils de Goku). Ce n’est pas trop outrancier d’écrire qu’on ne les avait pas trop vus à l’œuvre dans la série Dragon Ball Super ces dernières années comparés à Goku ou Vegeta ; ce film viendrait donc pallier ce manque pour les aficionados.

L’intrigue de ce nouveau film titille sans se cacher la fibre nostalgique des fans : on apprend que l’armée du Ruban Rouge n’a jamais été dissoute, prenant ici la forme d’une énorme entreprise pharmaceutique afin de financer leurs projets d’hégémonie mondiale. Magenta, le fils du précédent dirigeant de l’armée du Ruban Rouge, souhaite ainsi suivre les traces de son père. Comme ce dernier, il est intéressé par les armes biologiques développées, en son temps, par le Dr. Gero : les Cyborgs !

Le Dr. Gero étant mort, Magenta se tourne vers son petit-fils, lui aussi un scientifique de génie : le jeune Dr. Hedo. Magenta lui présente la Capsule Corp. (l’entreprise de Bulma) comme une entreprise maléfique qui sert de point d’entrée à la future invasion de la Terre par des extra-terrestres (les Saïans, bien évidemment !) : le Dr. Hedo n’est pas dupe, mais l’argent de Magenta lui permettra de développer des Cyborgs qui auront de l’allure et qui pourront être de véritables super-héros…

De leur côté, nos héros sont éparpillés dans l’univers et vaquent à leurs occupations. Goku et Vegeta continuent de s’entraîner chez Beerus, tandis que Piccolo ronge son frein sur Terre : au lieu de s’entraîner avec Gohan, occupé par ses recherches scientifiques, le guerrier Namek a décidé d’entraîner la très jeune Pan (la fille de Gohan et Videl). Agressé par un nouveau et puissant Cyborg envoyé par l’armée du Ruban Rouge, Piccolo mène son enquête et ne se demande pas s’il tient là l’occasion de faire remettre le bleu de chauffe à Gohan…

Dragon Ball revient sur grand écran et la joue « Super-héros » pour l'occasion !
© Bird Studios/Shueisha/Dragon Ball Super Film Partners

Autant l’avouer, l’intrigue est très légère et sert de prétexte à enchaîner les combats sur toute la durée du film. Des combats qui, dans la première partie, nous ont semblé bien mollassons : le mélange entre 3D et 2D traditionnelle peine à retranscrire l’intensité que l’on a en tête quand on imagine les combats de l’univers de Dragon Ball. Au contraire, la seconde partie du film nous a paru beaucoup plus rassasiante sur ce point avec un affrontement qui vaut son pesant de cacahuètes.

D’un point de vue de l’écriture des personnages, on reste généralement à la surface des choses : on se doute que le film ne va pas bouleverser le contenu du manga Dragon Ball Super ou se mettre en opposition avec lui. Gohan et Piccolo sont plutôt mis ici en avant, notamment ce dernier qui empile les casquettes qui lui vont bien : guerrier, mentor et ami. Même si Gohan peut tirer son épingle du jeu, notamment vers la fin du film, nous aurions apprécié qu’il soit davantage mis en avant au regard de la promesse initiale du film.

Surprise bienvenue, Pan est étonnamment bien développée et apporte une énergie légère et infantile dans ce ring intergalactique.

© Bird Studios/Shueisha/Dragon Ball Super Film Partners

Dragon Ball Super : Super Hero est un pur et dur produit de fan-service : si vous avez une quelconque affinité pour la licence Dragon Ball, il y a des chances pour que vous trouviez de l’intérêt à ce qui vous est ici proposé.

Si ce n’est pas le cas, ne vous attendez pas à un film d’animation japonais incontournable : l’intrigue légère et la technique parfois décevante refroidiront vos ardeurs.

M’enfin, on tient surtout là du grain à moudre pour les prochaines années pour le plus grand bonheur des fabricants de figurines et de jeux-vidéo.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Dragon Ball Super : Super Hero. Réalisé par Tetsuro Kodama. 99 minutes. Sortie le 5 octobre 2022.

Dragon Ball à partir de 10 ans Arts martiaux, Combats Japon
 
CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Romuald LEFEBVRE  
A LIRE AUSSI  
Écrans  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD