Dragon’s Crown - Par Atlus & Yuztan - Kurokawa

6 juillet 2016 0 commentaire
  • Dragon's Crown vous laisse bouche bée par son graphisme dynamique et fascinant. Un univers d'Heroïc Fantasy, aux guerriers bodybuildés et aux femmes fortes, tiré d'un jeu vidéo, qui ne devrait pas laisser les lecteurs indifférents..

La relique légendaire Dragon’s Crown, permet à quiconque qui se l’approprie, d’obtenir grande fortune et gloire totale. C’est vers ce titre suprême que se rendent six valeureux guerriers affrontant leur destin, parcourant des endroits aussi dangereux qu’insolites... Créatures démoniaques, monstres terrifiants, pièges innombrables, la troupe devra unir ses forces pour réussir dans sa quête.

Entre l’amazone, grande blonde farouche aux cuisses galbées ; le nain, bodybuildé, clairement le comique de la troupe, et sa personnalité en fait quelqu’un d’attachant ; le magicien, rapide comme l’éclair, qui tire toujours avantage de la situation ; le guerrier revêtu d’une armure terrifiante ; l’elfe qui, sous ses faux airs angéliques, dissimule bien sa vraie nature ; et enfin, non des moindres, la sorcière, certainement la protagoniste la plus marquante de cet ouvrage, en raison notamment de son imposante poitrine siliconée, et sa chute de reins affriolante.

Six héros, donc, qui convoitent la même relique légendaire, objet de toutes les convoitises. Qu’il s’agisse des monstres tentaculaires, des femmes plantureuses, ou encore des dragons mythiques, le lecteur en aura plein les yeux et ressortira comblé par cette frénésie visuelle.

Pour rester dans la lignée de l’œuvre originale de George Kamitani, c’est le dessinateur Yuztan qui se frotte à la réalisation graphique, et force est de constater le résultat épatant de son trait. Utilisant de multiples références à l’univers de l’Heroic Fantasy (l’univers à la Tolkien, les femmes charnues de Frank Frazetta ou encore le monde archaïque de Conan), le trait de Yuztan se montre virtuose. On ne peut cependant lui reprocher certaines planches surchargées en détails qui nuisent à la lisibilité. L’ensemble affiche cependant une fière allure.

Tout droit sorti des studios Vanillaware, adapté du jeu vidéo d’Atlus sur Playstation 3 et Playstation Vita, ce one shot se dévore à belles dents !

Dragon's Crown - Par Atlus & Yuztan - Kurokawa
© Atlus / Kurokawa
6 guerriers prêts à en découdre, afin d’obtenir le Dragon’s Crown, objet de toutes les convoitises.

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Dragon’s Crown. Version manga : Yuztan. Créateur original : Atlus. Éditeur : Kurokawa. Traduction : Eve Chauviré. 376 pages. Sortie : le 7 juillet 2016.

- Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?