Albums

Drakoo, un label de Fantasy où les héroïnes ont la part belle

Créé en 2019, le label initié par les éditions Bamboo s'affirme comme un rendez-vous prisé par les amateurs de Fantasy. Au fil des succès, la collection continue de s’étoffer de nouveaux titres à un rythme plutôt soutenu. Regroupée autour de Christophe Arleston, une nouvelle génération d’auteurs a rejoint la collection, élargissant par là-même l’offre éditoriale en ne se contentant pas seulement d’appliquer les recettes éprouvées naguère chez Soleil, l’ancienne maison du célèbre scénariste-directeur de collection.

La saga Danthrakon déclinée en trois albums est désormais susceptible de connaître des variantes sous forme de spin-off. C’est le cas avec ce dernier opus : Les Maléfices du Danthrakon.

Dans ce nouveau récit, nous suivons les mésaventures de la ravissante Ptolomelle, cantatrice dans la belle cité de Carie-du-ciel. Mais la chanteuse est victime d’un chantage de la part de la guilde des voleurs. Bien évidemment, le fameux grimoire (devenu mélomane à l’occasion !), élément fondamental de la série et aux pouvoirs parfois incontrôlables, est au centre du récit. Sera-t-il une bénédiction ou au contraire une menace pour son destin de cantatrice ? Au programme ; magie, effets spéciaux, fantastique, sortilèges et... un soupçon de glamour.

Drakoo, un label de Fantasy où les héroïnes ont la part belle
Danthrakon de Christophe Arleston & Olivier Boiscommun - Ed. Drakoo / Bamboo

Chaque nouvel opus devrait proposer à l’avenir de nouveaux personnages dans des contextes différents au sein de décors inédits. Le point commun reste néanmoins le grimoire, point d’ancrage de chaque one-shot conçu comme indépendant du reste de la saga.

Dans Le Jardin des fées, Lucie est envoyée au domaine de la Crapaudine chez son oncle et sa tante. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette famille n’est ni sympathique, ni accueillante, pour ne pas dire carrément hostile. Elle y découvre un univers sombre et mystérieux ainsi qu’un jardin occupé par des fées. Mais ce jardin des fées semble menacé : Lucie parviendra-t-elle à concilier le monde des humains et ce « peuple de l’herbe » ?

Graphisme agréable et ambiance fin de XIXe font partie du décor de cet album séduisant. Le découpage et la mise en page alternent entre planches botaniques et extraits de cahier intime en variante de tons sépia, témoignage de la volonté de la jeune fille de devenir naturaliste. Cette enquête menée par une héroïne séduisante et sympathique flirte avec les univers de Beatrix Potter par la douceur et la poésie de son univers. Audrey Alwett s’est déjà taillée un beau succès avec les scénarios du Grimoire d’Elfie, publié sous ce label, ou encore Princesse Sara. Avec ce premier tome riche et dynamique, cette enquête fantastique au pays des fées est appelée à connaître sans doute un beau succès.

"Le Jardin des fées" de Audrey Alwett & Nora Moretti

Dans Le Sarcophage des âmes, on suit les mésaventures de Mercy, jeune fille trépidante et énergique dans la ville de Shaalem en cette fin du XIXe siècle. Elle ne tarde pas à se retrouver au cœur d’une histoire (très) sombre, où sorcellerie et fantastique servent de toile de fond à une intrigue au climat inquiétant et presque gore ! Sa mère étant accusée de sorcellerie, c’est à la fille qu’échoue la lourde tâche de la réhabiliter et surtout de déjouer le piège diabolique au centre duquel on retrouve un étrange sarcophage. Étrange, menaçant et s’apprêtant à revenir à la vie... mais dans quel but ?

Sur un scénario de Serge Letendre, cette histoire dessinée par Patrick Boutin-Gagné où les femmes tiennent des rôles importants prend les allures d’un solide récit fantastique, proposé sous forme d’un one-shot bien mené, surfant sur des ambiances inquiétantes et tendues.

"Le Sarcophage des âmes" Serge Le Tendre & Patrick Boutin-Gagné

Avec La Baleine blanche des mers mortes, c’est la rencontre de Bengale, héros solitaire, et Chrysoara, belle jeune femme qui danse avec les méduses, qui sert de point de départ d’une aventure associant conte au fond écolo et récit fantastique. L’album imaginé par Aurélie Wellenstein, mis en images par Olivier Boiscommun a pour cadre un monde où mers et océans ont disparu. Bien que toute l’eau se soit évaporée, des marées fantômes déferlent sur ce nouveau monde sous la menace de spectres avides de vengeance. Ce récit fantastique se décline suivant une magnifique illustration riche, spectaculaire au fort pouvoir attractif. La mise en couleurs particulièrement efficace dans la restitution des lumières et des ambiances entre visions aquatiques fantasmées ou rêvées contribue à rendre cette histoire captivante et très séduisante.

"La Baleine blanche des mers mortes" par Aurélie Wellenstein & Olivier Boiscommun

Dans La Baroque Épopée du monde qui ne voulait pas tourner, Arleston au scénario et Dimat pour le dessin, nous invitent à découvrir un royaume traversé par les intrigues de cour, les tentatives d’assassinat et de lourds secrets.

Le jeune Altek est destiné à devenir empereur de la cité d’Omnamül, mais il ne rêve que de démocratie et d’ouverture. À la veille de son couronnement, le monde s’arrête de tourner ! Les conséquences sont alors terribles : dans certains endroits, le froid s’installe alors qu’ailleurs règne une chaleur insupportable, les habitants doivent chercher refuge ou s’adapter... Accompagné de la truculente et énergique Irliti Milti Tidzi, Altek se retrouvera chargé d’une quête impossible : trouver un moyen de faire repartir le monde !

"La Baroque Épopée du monde qui ne voulait pas tourner" de Christophe Arleston & Dana Dimat

Dans Arcana, deux sœurs d’une quinzaine d’années et aux caractères opposés sont nommées pour intégrer les brigades des Arcanes Majeurs au Coven du Tarot des Arcanes Majeurs. L’une, Fauna, vit sur l’île de Bâtons et l’autre, Flora, sur l’île d’Épées.

Ignorant tout l’une de l’autre, elles sont envoyées sur l’île d’Arcana pour suivre leur apprentissage. Apprenant leur parenté, elles découvrent qu’elles sont recherchées par d’inquiétantes créatures, une terrible prophétie planant sur leurs têtes. Serena Blasco, l’autrice des BD Enola Holmes et adepte de tarot, a choisi d’immerger ses deux héroïnes dans le monde fantastique et magique des Arcanes.

Entre magie et technologie, l’Empire de Valania prospérait, jusqu’à ce qu’il soit envahi par des monstres quasi invulnérables. Seule une étrange épée peut les neutraliser mais elle est liée à un jeune serviteur du palais. Le destin du monde dépend désormais de lui...

"Arcana" de Serena Blasco

Dans Les Gardiennes d’Aether par Gay et Aucomte, on croise aussi bien une princesse caractérielle aux pouvoirs magiques qu’une mystérieuse et dangereuse pirate aux motivations mystérieuses. 

Il ne faudrait pas oublier l’excellente série les artilleuses de Willem et Pevel avec un univers à la fois inspiré par le steampunk et la BD historique avec un trio d’héroïnes particulièrement bien identifié.

À travers ce rapide tour d’horizon de quelques albums du label Drakoo, on peut constater qu’on y fait une large place aux héroïnes. L’initiative a le mérite non seulement de donner un nouveau souffle aux récits de Fantasy ou d’aventures fantastiques, mais aussi de permettre l’expression de jeunes autrices.

Si ces héritières de la célèbre Barbarella de Jean-Claude Forest (1964) n’ont pas toujours le rôle-titre, leur présence ne se limite pas à une action de faire-valoir et a le plus souvent une action déterminante sur la narration.

Faudrait-il parler d’émergence d’un nouveau genre ? Ce rapide inventaire des principales nouveautés inscrites au catalogue de Drakoo pourrait le laisser penser. Réponse à venir… dans les bacs !

Voir en ligne : Le site du label Drakoo

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782382330432


Dans la rubrique Albums
Derniers commentaires
Agenda BD août 2022
Du 25 août au 23 septembre (...)
du 25/08/2022 au 23/09/2022
Exposition-vente virtuelle - Romain Baudy - à la galerie Comic Art Factory (Bruxelles)
Festival
du 27/08/2022 au 28/08/2022
11e Festival BD "De Bulles en Bulles" (Hotton, Belgique)
Salon
du 27/08/2022 au 28/08/2022
BD Plage à Sète (Hérault)
Agenda BD septembre 2022
Du 8 au 24 septembre 2022,
du 8/09/2022 au 24/09/2022
Exposition-vente - Antonio Cossu - à la galerie Comic Art Factory (Bruxelles)
Exposition
du 10/09/2022 au 17/09/2022
Exposition Pascal Graffica à Strasbourg
Exposition
du 15/09/2022 au 1er/10/2022
Expo - Coco : dessins félins et autres bestioles (Paris)
Dedicace
du 21/09/2022 au 21/09/2022
Séance de dédicace avec Libon et Julien Solé
Exposition
du 22/09/2022 au 8/10/2022
Exposition "Ana & l’Entremonde" de Cy.
Salon
du 24/09/2022 au 25/09/2022
Salon "La BD prend l’air", 23e édition
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
8e Festival BD de Sainte-Livrade-sur-Lot
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
1er Salon de la BD Jeunesse à Paris 15
Agenda BD octobre 2022
Exposition
du 5/10/2022 au 5/10/2022
GIBERT dédicace : Ruben del Rincon
Festival
du 5/10/2022 au 16/10/2022
Festival Caribulles à Baie Mahault (Guadeloupe)
Du 6 au 22 octobre 2022, (...)
du 6/10/2022 au 22/10/2022
Exposition-vente - Laurent Bidot - à la Galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Exposition
du 14/10/2022 au 16/11/2022
Rencontre avec Elene Usdin
Salon
du 15/10/2022 au 16/10/2022
Fête de la BD de Jeumont
Du 27 octobre au 12 novembre
du 27/10/2022 au 12/11/2022
Exposition-vente - Benjamin Benéteau - à la galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Agenda BD novembre 2022
Du 17 novembre au 3 décembre
du 17/11/2022 au 3/12/2022
Exposition-vente - Hugues Labiano - à la Galerie de La Bande Dessinée (Bruxelles)
Newsletter ActuaBD