"Dream Team" : le tank Sherman en action

20 juin 2020 0 commentaire
  • Troisième one-shot consacré à un char de la Seconde Guerre mondiale, et troisième coup au but pour Jean-Pierre Pécau. Il s'intéresse cette fois au légendaire Sherman, le tank américain, en retraçant l'offensive US pendant la Seconde Guerre mondiale, du Débarquement à Berlin.

"Dream Team" : le tank Sherman en actionSi vous n’avez pas encore découvert les deux précédents one-shots de cette collection intitulée Machines de guerre et portée par d’innovantes couvertures "choc", il est encore temps de vous rattraper. Pour rappel, le premier opus Cette Machine tue des fascistes était mené à la façon de Mémoires d’un 58 de Franz & Fromental où l’on découvre différents personnages en suivant l’arme qu’ils se transmettent (ici, un char de l’armée soviétique), dévoilant ainsi une facette méconnue de la Seconde Guerre mondiale.

Le second opus était, quant à lui, consacré à l’un des chars les plus connus du grand public : le Tigre allemand. Cette fois, le scénariste prolifique Jean-Pierre Pécau avait changé son fusil d’épaule en donnant la parole à deux militaires, aussi opposés par leur caractère que par leur origine sociale ou leur fidélité à l’idéologie au régime nazi.

Si vous avez raté l’un et/ou l’autre de ces deux albums, pas de problème : chacun de ces récits se lit comme un one-shot totalement indépendant. Le troisième album qui vient de paraître et il est consacré au plus connu des tanks américains ayant évolué pendant la Seconde Guerre mondiale : le Sherman. On le voit notamment dans le film Fury où l’un d’entre eux est conduit par Brad Pitt.

Les scènes d’actions vont très bien réalisées.

Pour ce troisième opus, Jean-Pierre Pécau change encore de point de vue pour éviter toute routine. C’est à l’équipage complet d’un Sherman qu’il s’intéresse cette fois avec sa stratégie d’entraînement et de remplacement des troupes US sur le front, comme l’explique le dossier de six pages en fin d’album. Ainsi suivons-nous ces cinq soldats, un peu grandes gueules, un peu rebelles, dans cette campagne qui doit les mener de la prise en main de leur char en Angleterre jusqu’à Berlin.

Porter l’intérêt des lecteurs sur cinq individus est un choix risqué. Surtout qu’ils se ressemblent presque tous, même sans leur casque. C’est à peine si on parvient à retenir leur nom avant les combats. Et ceux-ci commencent vite car le tank Sherman parcourt dans cet album près d’un an de campagnes militaires en 72 planches. Un défi impossible !

Des héros peu distinguables, mais des idées qui portent...

Très documenté quoique les dispositifs montés sur les chars pour traverser les haies normandes auraient vraiment mérité un développement plus détaillé, l’album est passionnant, tout autant que les stratégies utilisées pour affronter les Panzers et les Tigres.

Après’un premier tiers d’ouvrage où une partie de l’intérêt est mobilisé par la Bataille de Normandie, on finit par s’abandonner aux bulles expertes du scénariste et aux mises au page aussi diverses que réussies du tandem de dessinateurs Mavric-Andronik. Peu importe que l’on retienne qui est à telle place dans le char, les cinq hommes forment une "Dream Team" comme l’instructeur nous l’enseigne en début d’album.

Quelques excellents dialogues parachèvent de donner le ton à cette fresque militaire.

Les villes s’enchaînent : Saint-Lô, Paris ensuite rapidement la Belgique, puis les Ardennes et l’Allemagne. Mais à chaque croisement, chaque sous-bois, le danger guette. Dans cette guerre des tanks, l’embuscade est reine, et le premier qui est vu est mis en danger par l’autre. Dans cette succession de batailles, dont les amateurs connaissent l’issue par cœur, nous découvrons la guerre sous un jour nouveau.

Différent une fois de plus dans son rythme et sa construction, cette nouvelle Machine de guerre, que nous aurions préféré développée en deux tomes, comble nos attentes. Mais on imagine bien qu’il faille faire court : d’autres engins nous attendent...

Tire-au-flanc ou "franc au tir" ?

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Dream Team - par Pécau, Mavric, Andronik & Verney - Delcourt.

Dans la même collection Machines de guerre, lire :
- Cette machine tue les fascistes
- Krieg Machine, l’épopée du "Char Tigre".

Toutes les illustrations sont : © Editions Delcourt, 2020 – Pécau, Mavric, Andronik, Verney.

  Un commentaire ?