Drôles de couples chez Rue de Sèvres !

28 septembre 2020 0 commentaire
  • L'éditeur propose en cette rentrée deux solides romans graphiques aux univers bien différents, et des personnages hors-normes.

Avec le très délirant Sur la route de Whiskyville, on nous transporte dans l’Amérique des années 1930, à la suite de deux homeless, Jed et Thanny à la recherche de la mystérieuse et légendaire ville des alcools : Whiskyville. Les deux compères sont poursuivis par le redoutable sergent Ronan O’Feathers, qui les accuse d’être à l’origine de la mort de sa femme. Celle-ci s’est mortellement blessée avec un révolver alors que les deux hommes s’apprêtaient à lui voler une tourte toute chaude. Ventre affamé n’a pas d’oreille, ni d’oseille dans le cas présent !
Accusés à tort, ils n’ont d’autre choix que de fuir pour échapper à ce policier aux méthodes viriles et musclées, bien décidé à leur faire la peau !
L’épopée des deux hommes et de leurs poursuivants est prétexte à une série de rencontres avec des personnages tous plus déjantés les uns que les autres, losers, cruels et souvent cupides. Poursuivant leur quête absurde et illusoire Jed et Thanny se sortiront malgré tout de situations ubuesques et délirantes avec pour toile de fond l’Amérique des campagnes de la grande dépression.

Drôles de couples chez Rue de Sèvres !

Traduction d’un roman graphique de Macon Blair, écrivain, acteur et réalisateur, cette histoire suit un rythme trépidant non sans céder parfois à quelques facilités scénaristiques. Néanmoins les 150 pages de cette épopée burlesque et décalée se lisent avec plaisir, sans que l’on comprenne toujours où veulent nous emmener les auteurs ! L’ensemble est truffé de références à cette Amérique rurale, exclusivement blanche où se côtoient shérifs bornés, personnages monstrueux traités en bêtes de cirque, ou confrérie déjantée.

Sur la route de Whiskyville marque également sa deuxième collaboration avec Joe Flood. Installé à Brooklyn, cet illustrateur au trait sûr et affirmé a adapté le monde fantastique de Stan Nicholls dans le comics Orcs : Forged for War (2011) puis The Cute girl Network en 2013 et a également travaillé pour les studios Disney.

Autre couple, autre univers, avec Sœurs d’YS, la malédiction du royaume englouti. Sur fond de rivalités entre Rozenn et Dahut, les deux filles nées de l’union de Gradlon, roi de Kerne et de la reine Maglven, les auteurs nous invitent à revisiter le mythe de la cité légendaire. Pour protéger les remparts de la cité d’Ys, la reine Malgven a eu recours à la magie. Sa mort brutale laisse Gradlon et ses deux filles inconsolables ; la disparition de la Reine sera à l’origine de rivalités entre les deux sœurs. Rozenn, héritière du trône, en communion avec la nature, se réfugie dans la contemplation, tandis que Dahut, la cadette, profite du luxe et des fastes de la cour, n’hésitant pas à se compromettre dans des intrigues. Mais derrière les murs se dissimile un passé lourd de sombres secrets. Lorsque le lien se brise entre les deux sœurs, le destin d’Ys bascule alors que les monstres tapis dans l’ombre s’apprêtent à surgir, menaçant l’existence de la cité et ses habitants.

©Rue de Sèvres

En revisitant la légende celtique de la cité d’Ys, M.T.Anderson nous livre à travers les destins contrastés des deux sœurs un roman graphique copieux, élégant et ambitieux. Magie, monstres, amour et trahison sont au menu de ce récit qui a pour cadre la culture celte et la mythologie qui s’y raccroche. À travers leurs personnalités divergentes, les deux héroïnes révèlent de fortes convictions, l’une symbolisant l’opposition entre la violence du feu et des eaux tumultueuses tandis que sa sœur s’identifie à la quiétude et la nature. Cette opposition assez classique permet d’inscrire ce récit dans la tradition des contes traditionnels et patrimoniaux.
Enfin, les couleurs choisies par la dessinatrice Jo Rioux s’accordent sur des variantes de vert et de bleu sublimant les ambiances fantastiques et spectaculaires des côtes bretonnes.

En attendant la parution des suites de succès publics et critiques, Rue de Sèvres a manifestement choisi de faire sa rentrée avec deux histoires de couples clairement atypiques.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Commander Soeurs d’Ys : La malédiction du royaume englouti sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

  Un commentaire ?