Du 13 au 16 juillet 2023, Japan Expo fait sa fête nationale

Par Didier Pasamonik - L’Agence BD Romuald LEFEBVRE Kelian NGUYEN 10 juin 2023 
Mi-juillet, Japan Expo, le célèbre événement culturel japonais, Japan Expo battra son plein. Il s'agit de l’un des plus importants événement de culture pop en Europe. Comme on sait, il déborde largement le domaine de la bande dessinée puisqu’il embrasse toute la pop culture japonaise : les mangas, les anime, les jeux vidéo, la musique, le sport, la mode, etc. Grâce à cela, le Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte attire plus de 240 000 visiteurs sur 140 000 m² pour 950 exposants et 560 événements.

Comment fait-on pour rassembler 240 000 personnes un 14 juillet à Villepinte ? « On paie, nous dit le timonier du festival, Thomas Sirdey ! Car à partir de mi-juillet, la SNCF réduit ses services. Alors, on paie pour avoir des trains supplémentaires qui fassent venir nos visiteurs. » Si ces trains sont payés par Japan Expo, pourquoi les visiteurs doivent-ils payer leur billet de train ? Mystère…

Le redémarrage de l’après-Covid en 2022 avait été compliqué : les Japonais invités restaient cloîtrés chez eux en raison de la crise sanitaire, ce qui n’a pas empêché un succès en termes de fréquentation. Les fans de culture japonaise avaient envie de se retrouver. Les place du vendredi étaient sold-out, une première dans l’histoire de l’événement. Cette année, 175 invités japonais sont attendant dans toutes les disciplines de la Japan.

Le périmètre de l’univers du manga avait aussi muté. La pandémie avait favorisé un support nouveau : la BD sur smartphone, le fameux webtoon. Signe des temps, la société Piccoma, N°2 français du webtoon (1000 séries pour un million de membres cumulés en France) et surtout le N°1 de l’achat de webtoon sans abonnement (« à l’acte » comme on dit en termes marketing) a vu son chiffre d’affaire progresser entre mars 2022, son lancement dans l’hexagone, et juin 2023 de 1 400 % ! la société coréenne, quatrième plateforme mondiale des applications non-games après YouTube, Disney+, HBO et devant TikTok, reconduit son partenariat officiel cette année en invitant le directeur artistique du Webtoon Pick me Up ! et les auteurs du Webtoon Berserk of Glutony. Il se murmure même que le producteur de Crunchyroll, le leader mondial du streaming d’animes, serait lui aussi à la Japan Expo et sur le stand Piccoma pour évoquer les synergies entre leurs médias. Un Webtoon Café sera ouvert : les Baristas proposeront, en plus de leurs conseils en cafés serrés, des pistes de lecture en Webtoons pour leurs clients.

Thomas Sirdey, V-P de Japan Expo et Kim Hyung-Rae (Piccoma Europe)
Photo : Kelian Nguyen
Lee Kwang Eun, directeur artistique de la nouvelle création des studios Wasak Basak et Redice, le smartoon "Pick Me Up" invité d’honneur des webtoons.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

L’espace Amazing, dédié à la culture pop qui n’est pas forcément rattaché à la culture japonaise, est promu et devrait bénéficier d’un espace physique plus conséquent en 2023. On devrait y voir comme dans les années précédentes, quelques super-héros, des avatars de Star Wars, de Game of Thrones, voire quelques Tintin ou Obélix, qui sait ?

ActuaBD sera présent sur l’événement, nous ne manquerons pas de vous le faire vivre. Pour plus d’infos en temps réel, reportez-vous sur le site du festival et téléchargez l’application qui vous pulsera les infos minute après minute ! D’ici là, nous vous parlerons encore de Japan Expo, car toutes les annonces ne sont pas encore validées. Il y en a donc encore dans la manche !

Les invités manga

Passons aux invités manga : Tsukasa Hôjô, auteur mythique, entre autres, de Cat’s Eye, City Hunter (Nicky Larson du temps du Club Dorothée) ou Angel Heart, est sans doute l’invité le plus prestigieux de cette édition. Entre le projet d’une série live Cat’s Eye financée par TF1 ou celui d’une série live City Hunter au Japon, son actualité est toujours bien vive ! Japan Expo proposera à la vente une gamme de vingt estampes d’art de cet auteur.

Tsukasa Hôjô, auteur mythique de "Cat’s Eye", "City Hunter / Nicky Larson" en invité d’honneur.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

L’autre invité de prestige de cette Japan Expo 2023, c’est Ken Akamatsu, le cultissime auteur de Love Hina ou Negima. Enfin, une conférence-hommage sera tenue en l’honneur de Leiji Matsumoto, pilier incontournable de l’histoire du manga qui est disparu cette année et qui avait fait l’honneur de sa venue à Japan Expo comme à Angoulême.

Une exposition sera bien entendu consacrée à Tsukasa Hôjô, l’invité-phare de cette édition, et une autre sera consacrée au manga Black Jack, pour les 50 bougies de cette œuvre de l’incontournable Osamu Tezuka.

Dans le pôle des éditeurs, on va voir émerger une nouvelle forme de présentation : le quartier Manga, peuplé par différents éditeurs. Est-ce que la structure innovante de ces stands saura attirer les visiteurs et pérenniser cette entreprise ?

Nous reviendrons plus en détail sur les invités manga dans les prochains jours.

Le quartier Manga, le lieu de rendez-vous des otakus.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

#Manga Day et #Manga Week

Le dynamique agrégateur en ligne Manga.io pousse, après un #MangaDay le 20 juillet, dont la première édition a eu lieu l’année dernière, à la célébration d’une #MangaWeek : pendant une semaine, des établissement parisiens de la rue Sainte-Anne (proche de l’Opéra) et ayant trait à la culture japonaise, proposeront des animations et des produits spéciaux durant une semaine concomitante avec la Japan Expo, avec le soutien du site de commerce Rakuten qui mettra en place sa fameuse application de paiement Rakuten-Pay. Il est même très probable que ce schéma se reproduise pour la Japan Expo Centre et la Japan Expo Sud les mois suivants afin d’amplifier la caisse de résonance de ces événements.

Les invités anime et jeu vidéo

Sur le plan de l’animation et du jeu vidéo, le directeur Keiichi Ichikawa sera de la partie cette année. Il a notamment été en charge de la réalisation de différents épisodes de la série One Piece. Le développeur polonais de jeu vidéo CD Project Red arrive en force à la Japan Expo 2023 : outre la présentation du DLC à venir pour son jeu Cyberpunk 2077, ils ont invité des membres du studio d’animation Trigger qui ont réalisé le populaire dessin animé du même nom. Malheureusement pour les fans, ce n’est pas l’emblématique réalisateur Hiroyuki Imaishi qui viendra à Paris, mais d’autres têtes de proue du studio.

Une conférence dédiée au prochain film de la mythique licence Slam Dunk se tiendra lors de l’événement. De premiers extraits seront-ils proposés au public ? On l’espère.

Attendue par de nombreux fans, en dépit de la réputation sulfureuse de son auteur d’origine, la nouvelle adaptation animée du manga Kenshin le Vagabond sera présentée à la Japan Expo 2023 avec la diffusion des trois premiers épisodes.

Les fans de doublage en version française seront aux anges : la célèbre comédienne Brigitte Lecordier (entre autres, la voix de Goku et Gohan dans Dragon Ball ou de Oui-Oui dans les aventures éponymes) a invité d’autres membres de la profession pour l’épauler pour une lecture publique d’un manga, ici le Webtoon Pick me Up !. Les visiteurs auront donc la chance de découvrir l’envers du décor en voyant les comédiens à l’œuvre durant une session de doublage.

Les stars du doublage liront des mangas et des webtoons

Les autres activités

Une zone de démonstration en jeux de société sera ouverte aux visiteurs, cette dernière comprendra des animations allant de la découverte de jeux à des compétitions de haut vol. Nous, nous avons retenu qu’un jeu de société Marvel United | X-Men serait présenté à cette occasion.

L’éditeur Namco-Bandai débarque avec du lourd : une nouvelle tentative pour relancer la hype des Tamagotchi avec une nouvelle version, nommée Tamagotchi : Uni ! Ressemblant selon le choix du consommateur à une montre ou un pendentif, l’objet dispose désormais d’une connexion wifi et de la capacité de télécharger du contenu supplémentaire grâce au tout nouveau Tamaverse. La fièvre des Tamagotchi reprendra t-elle en France comme à la fin des années 1990 [1] ?

Un jeu ressemblant à une émission télévisée se tiendra lors de la convention : la Japan Expo Game Show. Elle permettra aux visiteurs sélectionnés de s’affronter sur des questions relatives à la culture pop japonaise. Le meilleur ou la meilleure candidat(e) chaque jour recevra un prix encore inconnu.

Le producteur Hiroshi Matsuyama de l’éditeur Cyber Connect 2, studio connu pour ses adaptations vidéoludiques de Naruto, Jojo’s Bizarre Adventure ou Dragon Ball, sera présent à la Japan Expo. Amateurs en quête d’un emploi, faites chauffer vos CV : il vient à Paris dans l’intention de recruter un collaborateur européen ! Arrivera t-il avec un autre projet sous les bras ? *tousse* On veut un Jump Superstars actualisé… *tousse*

Le Hoyoverse va très probablement revenir en force à la Japan Expo, le stand de l’éditeur risquant d’attirer les foules comme l’année dernière avec le récent jeu vidéo Honkai Star Rail. Des Goodies très recherchés des fans sont déjà annoncés…

Le niveau de fan-service risque de crever les plafonds avec un stand consacré au populaire jeu mobile Godess of Victory : NIKKE. Là encore, ce serait étonnant qu’il n’y ait pas de Goodies prisés à la clé pour les fans.

K-Pop, J-Pop shows et toutes ces sortes de chose

Que serait Japan Expo sans ses concerts musicaux répartis sur quatre grandes scènes (dont une de 10 000 places !). Cette année, c’est Vicke Blanka et ses 260 000 abonnés sur YouTube qui fait la principale affiche.

Le vendredi 14 juillet se tiendra un Amazing K-Pop Show : durant une heure, quatre groupes de K-Pop se produiront sur scène. Au regard du succès de ce courant musical auprès des jeunes générations, on ne doute pas que ces concerts attireront de très nombreux spectateurs enthousiastes.

Pour la première fois, la convention laisse une place aux V-Tubers, des avatars excentriques qui présentent du contenu vidéo généralement diffusés en streaming. Grâce au partenaire Nijisanji, ce ne sont pas moins de dix V-Tubers qui seront présents à la Japan Expo, de quoi motiver la présence de leurs fans pour faire partie de l’une de leurs retransmissions en direct.

Quatre scènes pour les concerts, dont une de 10 000 places !
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Le Cosplay évidemment

Le cosplay -l’attraction-phare pour les visiteurs néophytes- ne sera pas en reste avec la présence de pointure comme Calssara, Kinpatsu ou Fenix Fatalist qui feront aussi partie du jury actant la finale européenne du cosplay 2023. De plus, le cosplay pourra aussi être virtuel : grâce au partenaire Zepeto, les internautes pourront participer à un concours de cosplay pour leurs avatars virtuels. Des Photo Calls seront possible aussi bien pour les cosplayers chevronnés que pour les professionnels.

Le Cosplay, l’activité-reine de la Japan
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

La Japan Expo a inventé pour l’édition 2023 une tarification en Fast Pass : plus onéreux, il permet notamment de bénéficier d’une entrée plus tôt dans les halls de la convention. Ce système est avancé pour circonscrire le plus possible l’augmentation du tarif des entrées régulières nous disent les organisateurs. Car il s’agit pour l’heure de régulier le trafic sur les quatre jours autrement que par le prix. Équation difficile. Comme chaque année, les visiteurs de la Japan devront s’armer de patience, bien que tout soit fait pour que leur expérience soit la plus cool possible.

Nous reviendrons sur les infos de la Japan dans les jours à venir.

Les prix bougent. Le vendredi l’année dernière avait fait "Sold Out"
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

(par Didier Pasamonik - L’Agence BD)

(par Romuald LEFEBVRE)

(par Kelian NGUYEN)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

[1Quitte à faire, on aurait aimé avoir les versions récentes consacrées à Evangelion comme au Japon, mais bon, c’est un doux rêve.

tout public France Japan Expo 2023
 
CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Didier Pasamonik - L’Agence BD,Romuald LEFEBVRE,Kelian NGUYEN  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD