Du Rififi chez les Yéyés - Par Lebrun et Pinard - Editions Paquet

17 mai 2013 1 commentaire
  • Rock’n'roll et barbouzes. Dans ce cocktail un peu foutraque, Lebrun et Pinard nous offrent une interprétation des sixties nourrie de références aux grands classiques musicaux ou cinématographiques de l'époque.

Raoul Scopitone et Marcel Formica exercent la profession d’agents secrets ou plus exactement de « Barbouzes ». Une dénomination courante durant les années 1960 pour désigner les fonctionnaires impliqués dans des affaires plus ou moins louches.

De retour d’une mission particulièrement calamiteuse au Maroc, les deux compères se voient confier la protection de la vedette Sonny Brushing. Le chef des services leur demande donc de protéger le monde des Yéyés, un certain nombre de chanteurs ayant été mystérieusement kidnappés. Le commandant Scoptione et son fidèle adjoint, dont le style et l’efficacité s’apparentent davantage à celui des Pieds Nickelés qu’à ceux de James Bond, vont mener l’enquête au cœur du show-biz naissant et bricolé de la France des trente glorieuses.

Glorieux, nos deux compères ne le sont pas vraiment, accumulant gaffes et maladresses. Leur enquête se révèle fertile en coups bas loufoques, rebondissements saugrenus et cascades épiques, tout en croisant au passage une idole narcissique, un manager véreux, des musiciens louches et des fans hystériques, sans oublier les incontournables blousons noirs et une ancienne vedette du music-hall !

On l’aura compris les mésaventures de Raoul Scopitone nous offrent la possibilité de revisiter les années 1960 sous un angle particulier, au risque de basculer dans certains clichés un peu convenus.

Du Rififi chez les Yéyés - Par Lebrun et Pinard - Editions Paquet
Cascades et esprit sixties chez Paquet

Fruit d’une collaboration d’écriture entre Jérôme Lebrun et Philippe Pinard, (ce dernier est également scénariste de l’excellent Zone Rouge), cet album prend la forme d’une virée dynamique, rythmée voire carrément déjantée provoquant très vite l’adhésion. Twist, exotisme, et bolides chromés sont au rendez-vous des aventures surréalistes des deux acolytes !

Le graphisme efficace et nerveux de Jérôme Lebrun s’avère être parfaitement au service de cette histoire délirante écrite "à quatre mains".

L’abondance de cascades et le soin tout particulier que Jérôme Lebrun apporte aux véhicules et à la qualité des décors sont autant de raisons qui justifient la présence de cet album dans la collection Calandre. Ce traitement contribue à rendre crédible une histoire improbable, en dépit de ficelles parfois un peu grosses ou de situations téléphonées. Pour autant, les auteurs ne ménagent ni les coups de théâtre, ni les situations comiques pour maintenir un rythme endiablé aux pérégrinations des deux agents.

On pourrait reprocher à Philippe Pinard d’avoir rassemblé la plupart des clichés attachés aux années 1960 (les yéyés, le profil des agents secrets, etc…) et de surfer sur une nostalgie assez facile. Néanmoins, le procédé fonctionne plutôt bien et on se laisse facilement séduire par cette histoire qui renvoie aux grandes heures d’un certain cinéma comique français des années soixante.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire l’interview de Jérôme Lebrun sur ActuaBD.com

Commander ce livre chez Amazon

Commander ce livre à la FNAC

© Illustrations Pinard & Lebrun – Editions Paquet 2013

 
Participez à la discussion
1 Message :