Du jazz à la BD.

8 décembre 2003 0 commentaire
  • Le concept est intéressant : marier deux genres culturels importants, musique et bande dessinée. Les éditions Nocture proposent sous un format « Long Box » deux CD d'un jazzman réputé et une histoire courte illustrée par un auteur de BD.

Une quinzaine de titres sont déjà parus : Nat King Cole, Louis Armstrong, Sidney Bechet, Billie Holliday, Ella Fitzgerald, Charlie Parker, Django Reinhardt. Chacun de ces « CD de BD » contient une histoire de 16 à 22 planches, 40 plages de musique, une discographie et enfin une biographie du musicien.

Du jazz à la BD.

Le choix des dessinateurs est également audacieux : ils sont tous jeunes et sans expérience. Les éditions Nocturne avaient organisé un concours en 2002 : des centaines de dessinateurs avaient fait leurs gammes sur un des vingt synopsis préparés par un spécialiste du Jazz, Christian Bonnet. Un jury présidé par Cabu s’était chargé de sélectionner les meilleurs d’entre eux pour les publier…

Les morceaux de musique ont tous été « remasterisés » en studio. Les filtres sont donc venus à bout des aigus et des compressions démesurées qui caractérisent malheureusement la qualité sonore de l’époque.

Cet éditeur vient de sortir deux nouveaux titres : L’un consacré à Frank Sinatra et l’autre à Ray Charles. Pedro Zamith signe la bande dessinée dédiée à Sinatra. Son style est fouillé et nerveux. Le rythme narratif l’est également, mais l’histoire ne possède, hélas, pas de véritable fil conducteur. Les connaisseurs apprécieront le double CD qui balaye l’activité musicale de « The Voice » de 1946 à 1952. Sa voix et son interprétation sont facilement identifiables, même si à l’époque l’artiste était loin d’avoir enregistré ses plus importants succès.

Le second « long box », consacré à Ray Charles, est graphiquement plus intéressant. Le style caricatural et chaleureux de Jörg correspond à l’univers du chanteur, aveugle depuis l’âge de six ans, dont il nous raconte les premières années de galère. Le premier CD reprend un enregistrement live de 1951, et le second, des morceaux des années 49 à 52. Le chanteur était à ses début mi-bluesman, mi-crooner.

Ray Charles

L’éditeur projette d’accueillir d’autres genres musicaux (World Music, Chanson Française, Funk, Blues, Ciné Stars, Rock), mais aussi d’ouvrir ses pages à des dessinateurs réputés. Ainsi des auteurs aussi prestigieux qu’ Annie Goetzinger, Jean-Claude Götting, René Hausman, Frédéric Jannin, Dominique Lidwine, Christian Rossi devraient signer prochainement certains titres du catalogue.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Une savoureuse initiative qui permettra de passer de bons moments de lecture, bercés par une musique de qualité.

  Un commentaire ?