Dupuis : Huguette Marien nommée directrice générale - Claude Gendrot et Claude de Saint-Vincent nous écrivent.

20 mars 2006 1
  • En vue de la journée de demain, nous avons reçu deux lettres, l'une de Claude Gendrot, éditeur de Dupuis mis à pied par sa direction vendredi dernier, et d'autre part, une autre de M. Claude de Saint-Vincent, administrateur délégué des éditions Dupuis. Par ailleurs, nous apprenons la nomination d'Huguette Marien au poste de directrice générale des éditions Dupuis.

En vue de la réunion de demain à Marcinelle entre le personnel de l’entreprise et la direction des éditions Dupuis, ActuaBD, qui est devenu, un peu malgré nous, un terrain de dialogue entre les parties -un rôle qui nous paraît un peu exorbitant- a reçu successivement deux lettres.
L’une a été postée sur notre forum par M. Claude Gendrot (il nous a confirmé directement que cette lettre était de lui) ; une deuxième de M. Claude de Saint-Vincent qu’il nous a directement adressée par l’entremise de l’attachée de presse des éditions Dupuis.

Par souci d’équité, nous les avons reproduites en RTF l’une et l’autre, que vous pouvez télécharger ci-dessous.

La lettre de M. Claude Gendrot

Dans cette lettre, il dit que :

«  Pour dénouer la crise, il n’y a qu’une seule solution : négocier. Sur la base de notre projet (autonomie éditoriale et commerciale, pour l’essentiel). Et cette négociation doit se faire avec Dimitri, garant de la politique menée depuis vingt mois, et qui a toute notre confiance. En ce qui me concerne, et je crois pouvoir dire qu’il en est de même pour les autres membres du comité de direction, toute autre solution n’aurait pas mon agrément.  »

Dupuis : Huguette Marien nommée directrice générale - Claude Gendrot et Claude de Saint-Vincent nous écrivent.
Lettre de Claude gendrot

La lettre de M. Claude de Saint-Vincent

M. Claude de Saint-Vincent y annonce que « la réintégration de M. Claude Gendrot est possible » :

«  Pour votre information, sachez que le 7 mars dernier, Claude Gendrot m’avait certifié sa volonté de quitter l’entreprise. J’avais refusé cette décision. Le lendemain, il m’avait confirmé sa position, position que de nombreux membres du personnel de Dupuis connaissent. J’ai toujours pensé que ce départ était contraire aux intérêts de Dupuis. Je serais ravi de le revoir chez nous s’il pouvait adhérer à notre projet d’entreprise. »

La lettre de Claude de Saint-Vincent

Par ailleurs, des sources concordantes nous font savoir que Madame Huguette Marien aurait été nommée directrice générale des éditions Dupuis. Madame Marien serait, à la ville, l’épouse du scénariste Jean Van Hamme, qui avait occupé le poste de directeur général de Dupuis avant son rachat par la CNP d’Albert Frère.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Huguette Marien - Photo : D. Pasamonik.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Alors ça... c’est très drôle et malin. Je commencerais par le côté malin : en installant Mme Van Hamme à la tête de Dupuis, Media réussit deux beaux coups : Van Hamme ne peut plus mettre son poids dans la balance contre la boîte et maintenant, les auteurs sont obligés de se positionner à la fois face à un autre auteur et face à une femme, ce qui n’est jamais simple. Pourquoi voudrait-on être contre Van Hamme ??? Franchement.
    Le côté drôle, c’est que ça fait des années que Van Hamme nous amuse avec ça dans ses interviews : sa femme n’aime pas la BD... elle ne lit pas ses albums, alors imaginez quelle genre d’éditrice elle pourrait être (sans remettre en cause le fait que c’est sans doute une femme d’affaire avertie) ???
    Ma femme, ancienne libraire spé-BD serait plus pertinente dans ce rôle.
    Bref, bravo Media...
    Vous avez réussi à entu... tout le monde en moins de 3 jours.
    mais le combat ne s’arrêtera pas là.
    A tout de suite, donc.

    luc

    Répondre à ce message