Ed Brubaker présente : Catwoman T1 – Urban Comics

27 juillet 2012 2 commentaires
  • Alors que nous pouvons voir actuellement sur nos écrans la toute nouvelle mouture de Catwoman, Urban Comics a la bonne idée de publier les aventures de la belle voleuse dans sa collection Signature. Voyons de suite de quoi il retourne.

L’actualité sur Catwoman est très chargée ces derniers temps avec le film The Dark Knight Rises mais aussi la parution en français des nouvelles aventures de la belle scénarisées Judd Winick et magistralement dessinées par Guillem March.

Urban nous fait (re-)découvrir ici les meilleurs récits d’Ed Brubaker lorsqu’il travaillait sur la série Catwoman. C’est avec intelligence que le scénariste met en scène la recherche de Selina Kyle par Slam Bradley, héros tombé en désuétude, détective privé aux méthodes musclées et toujours prompt à se mettre dans de sales draps.

Celui-ci se retrouve avec les policiers du GCPD, la pègre de Gotham mais aussi avec le Chevalier Noir sur le dos, alors qu’il est persuadé que Selina Kyle est Catwoman, mais aussi qu’elle est encore vivante.

Magistralement illustré par Darwyn Cooke, à qui l’on doit déjà le somptueux Justice League : The New Frontier, cet album lui permet de donner libre cours à son trait simple mais vigoureux et d’une lisibilité à toute épreuve.

Les deux compères s’en donnent à cœur joie, martyrisant le pauvre Slam Bradley totu au long de sa quête.

C’est un vrai plaisir de retrouver du DC de l’époque Brubaker, et nous espérons qu’Urban Comics continuera d’en publier, ne serait-ce que l’excellente série Gotham Central.

Ed Brubaker présente : Catwoman T1 – Urban Comics
(C) Urban Comics/Darwyn Cooke

(par Antoine Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Décès de Darwin Cooke
    14 mai 2016 18:52, par Pascal Aggabi

    Le graphiste, scénariste,animateur de dessin animé et surtout dessinateur de comics canadien au style"cartoony"et rétro Darwyn Cooke est décédé ce matin à l’âge de 53 ans. Il souffrait d’ un cancer extrêmement agressif au stade terminal et avait été reçu hier en soins palliatifs.
    C’est à cette occasion que la famille de ce grand créateur multiprimé avait annoncé qu’il se battait contre le cancer :http://darwyncooke.blogspot.fr/

    Une énorme perte pour le milieu des comics,les esthètes et les amoureux de l’art séquentiel.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Michel Dartay le 14 mai 2016 à  22:14 :

      J’avais appris il y a deux jours que Darwyn Cooke souffrait au plus haut point de cette maladie infernale, je ne pensais pas qu’il disparaîtrait si vite. Avec sa ligne claire pas si éloignée que cela de celles de Serge Clerc et Yves Chaland (et bien d’autres que j’oublie sous le coup de l’émotion), l’oeuvre de Darwyn se rapprochait de l’école francobelge. Et mourir à moins de 55 ans, c’est vraiment, vraiment dommage. Dargaud avait traduit plusieurs de ses adaptations de romans policiers, en dehors des super-héros.
      Une bien triste journée...

      Répondre à ce message