Eden Killer – T1 : Sergueï – par Di Giorgio & Mormile – Soleil

25 octobre 2007 0
  • {Eden Killer} est un des trois titres disponibles dans la collection "12 septembre". L'ambition est claire: ouvrir de nouvelles voies dans le catalogue Soleil.

Une base militaire russe est attaquée par un commando d’un genre nouveau : chaque membre choisit de "s’autodétruire" plutôt que d’être arrêté. Alors que les autorités militaires russes semblent impuissantes, l’opiniâtre journaliste Elena décide de mener l’enquête. Mais la jeune femme est enlevée par de mystérieux ravisseurs. Sergueï, son petit ami et fils du Colonel Obelensky se lance à sa recherche.

"Avec Eden Killer, j’ai essayé d’écrire un récit mélangeant politique-fiction, action, espionnage, fantastique. Mais j’ai surtout essayé d’écrire tout un récit avec un mystère à la clé." confie Jean-François Di Giorgio dans le dernier Suprême Dimension. Le scénariste a donc planté son intrigue dans une Russie incarnant toujours dans notre imaginaire occidental le décor idoine à tous les mystères et affaires d’espionnage. Bâti sur un scénario très rythmé, Eden Killer n’est pas sans rappeler le premier tome du Chant des Stryges, une référence en la matière. Cette nouvelle série nous fait découvrir le dessin de Cristina Mormile. L’encrage de la jeune dessinatrice italienne est plus ou moins marqué d’une planche à l’autre et manque donc d’unité. Mais pour un premier album, le travail réalisé est plus qu’honorable.

Avec ce départ intrigant et plutôt bien huilé, Eden Killer remplit sa mission. Le catalogue Soleil se diversifie de plus en plus et c’est tant mieux.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?