"Eden" : le retour au "Monde perdu" de Conan Doyle

5 décembre 2020 1 commentaire
  • Aussi inattendu que réussi, la nouvelle série d'André Taymans revisite le roman mythique de Conan Doyle en le replaçant en pleine époque du mouvement "Flower Power". Passionnant !

1970. Kathy Malone, la petite-fille du journaliste Edward Malone qui avait accompagné le professeur Challenger à la découverte du "Monde perdu de Maple White", se met en tête de retrouver ce fameux plateau sans contact avec le reste de la planète, où des dinosaures auraient survécu. Pour trouver ce "paradis" que l’homme n’a pas encore perverti, elle a enfin mis la main sur les carnets de son grand-père décrivant tout ce qu’il y avait vécu.

Après quelques préparatifs, Kathy part avec une bande de hippies fêtards à la recherche de l’Eden sur terre, bien décidée à y installer une communauté, loin des tumultes de la société de consommation. Bien que fraîchement diplômée en paléontologie, la jeune femme se garde bien de parler des monstres préhistoriques, dinosaures, allosaures et autres ptérosaures décrits dans les carnets de son grand-père, la découverte de tels animaux constituant le Graal pour tout paléontologue qui se respecte ! Mais beaucoup de dangers séparent l’utopie de la réalité, sans savoir si les problèmes proviendront des dinosaures... ou de l’homme !

"Eden" : le retour au "Monde perdu" de Conan Doyle

Le "Carnet de l’Aventure", un cahier numéroté et signé agrémenté de belles reproductions d’originaux

Les plus grandes aventures naissent parfois d’un rien... Dans ce cas, ce projet démarre pendant les vacances d’André Taymans : son fils de neuf ans, Henri, réalise une petite BD pleine de dinosaures, au sein duquel l’auteur vient ajouter quelques personnages pour parachever l’ensemble. Et c’est le déclic !

« L’idée continua de faire son chemin jusqu’à ce que je couche sur le papier les grandes lignes d’une saga préhistorique en forme d’hommage à Sir Arthur Conan Doyle et à son formidable "Monde perdu" qui influença des dizaines de productions cinématographiques, de King Kong à Jurassic Park », explique l’auteur dans le Carnet de l’Aventure consacré à Eden, un tirage limité qui propose des crayonnés et des planches encrées qui révèle les coulisses de la bande dessinée.

Ce projet sans prétention pourrait se limiter à un simple remake, avec des filles à moitié nues hurlant alors qu’elles sont poursuivies par des dinosaures terrifiants. Heureusement, Eden bénéficie d’excellentes idées complémentaires qui apportent tout le sel nécessaire !

À commencer par la remise en question du cliché de l’aventurier à la mâle carabine pour lui préférer une héroïne au caractère bien trempé comme André Taymans sait les animer. Dès la première planche, Kathy subjugue le lecteur par sa fougue et sa détermination. Bien entendu, elle est jolie, mais c’est surtout grâce à sa force de caractère et sa résolution qu’elle accapare l’attention du lecteur.

La seconde bonne idée est de placer ce récit dans la période hippie. Cette contextualisation apporte toute la crédibilité nécessaire à ce voyage d’une demi-douzaine de jeunes de l’autre côté du monde, offrant la possibilité d’un éclairage intéressant sur cette période. L’époque convient particulièrement au style d’André Taymans : ses dessins des combis VW sont particulièrement réussis, autant que son appropriation de l’amour libre et de ses limites.

La troisième bonne idée est l’intégration que quelques croquis de son fils dans l’histoire. Ce plaisir de père s’accompagne d’une contrainte complémentaire pour l’auteur, une nécessité scénaristique qu’il intègre parfaitement en dopant son intrigue d’éléments inattendus. On ne va pas en dire plus de peur de spoiler le récit, sachez juste qu’en plus du frisson ressenti face aux dinosaures qui pointent déjà la gueule dans ce premier tome, le plaisir des éléments complémentaires ajoutés par Taymans à sa relecture de Conan Doyle participe pleinement à la réussite du récit.

Que vous soyez ou non fin connaisseur du récit de l’œuvre originale, cette version concoctée par Taymans devrait vous séduire : une belle ligne claire, un récit plein d’aventures, de suspense et de rebondissements et un beau retour en arrière "Flower Power". Les fans devront d’ailleurs se procurer le Carnet d’Aventures pour profiter des superbes crayons de l’auteur. Quant aux autres, ils pourront déjà apprécier ce premier opus, sachant que la conclusion de ce premier diptyque sera publiée dans moins d’un an, en novembre prochain.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Eden, Retour au Monde perdu, T1 - Par André Taymans - Editions du Tiroir

Acheter :
- l’album sur BD Fugue, FNAC, Amazon.
- le Carnet de l’Aventure d’Eden numéroté et signé sur le site des Editions du Tiroir

Concernant André Taymans, lire également notre article du mois dernier : Caroline Baldwin : revoir Bangkok et mourir

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • "Eden" : le retour au "Monde perdu" de Conan Doyle
    5 décembre 2020 19:58, par joel

    j’ai découvert cet album dans un des derniers festival BD de cette année début octobre dernier en france, ou André Taymans était invité,, j’ai passé un super moment avec cet album (premier d’une trilogie), de l’aventure sans prise de tête, j’attends le tome 2 fin d’année 2021 ou début 2022 normalement.

    Répondre à ce message