Effleurés - Par Bauthian & Limousi - Dargaud

21 février 2008 0
  • Peut-on vivre une relation durable lorsqu'on est aussi différent ? C'est la question posée en filigrane par cet album au ton juste et mature.

Elle est fraîche, délurée, intelligente. Lui, aime la sécurité, le train-train de la vie qui rassure. La rencontre entre cette jeune femme un peu excentrique et ce jeune homme discret et sérieux débouche sur une histoire d’amour. Mais l’amour peut-il survivre à des vies aussi différentes ?

Christophe s’interroge : a-t-il besoin de faire des folies pour exister ? Mais la différence de Fleur le fascine. « Plein de trucs à partager, mais pas tant de choses à se dire ». Entre un cadre sup’ et une nana sans diplôme, c’est parfois difficile de s’accorder. Fleur veut passer l’été à Madagascar pour aider une communauté à construire une école mais Christophe se verrait, lui, tout simplement avec des amis. Les points de discordance ne cessent de s’afficher entre les deux êtres et pourtant ils s’aiment et s’apprécient.

Pour son premier scénario, Isabelle Bauthian est très loin des stéréotypes que le synopsis pourrait laisser supposer. Avec finesse et subtilité, elle développe une histoire universelle où ses deux personnages, que beaucoup de traits de caractère opposent, deviennent très vite attachants. Christophe a le sentiment de changer au contact de Fleur tandis que la jeune fille reste souvent elle-même, fidèle à ses convictions et son mode de vie. Lui est sensible au regard d’autrui, elle n’en a cure. Le paraître contre le naturel à tout prix. L’auteure brocarde les préjugés sociaux et comportementaux. Avec Fleur, « la vie est un drame permanent avec de petits instant de bonheur ». Christophe résistera t-il à ce tourbillon déstabilisant au vu de l’éducation qu’il a reçue ?

Effleurés - Par Bauthian & Limousi - Dargaud

Sylvain Limousi fait preuve d’une belle originalité graphique pour cet album. Influencé par l’animation japonaise, son trait crée une ambiance douce et amère, à l’image des relations entre les deux héros. Le dessinateur a choisi une mise en couleur sobre et pastel où la lumière n’a de cesse de mettre à nu les personnages.

Cette esthétique originale rend cette simple romance en chronique intelligente sur la différence dans notre monde moderne. Un album à ne pas rater.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?