Newsletter ActuaBD

Eisner Awards 2009 : Un palmarès atone

  • Alors que La Guerre d’Alan d’Emmanuel Guibert (L’Association) figurait en favori dans les nominations, les Français reviennent bredouilles de San Diego, dans un palmarès un peu atone, pour ne pas dire nostalgique.

La crise est passée par là : le palmarès de San Diego n’était pas à l’audace cette année au New Hilton Bayfront Hotel. Pas de grosse révélation, à quelques exceptions près comme le Swallow Me Whole de Nate Powell et beaucoup de confirmations dans un palmarès très atomisé qui récompense Chris Ware pour la ixième fois, notamment dans la catégorie… meilleur lettrage ! On notera le retour de Richard Corben en compagnie de Mike Mignola sur un monstre hollywoodien du comic book : Hellboy, dont on espère que le The Crooked Man sortira rapidement chez Delcourt. Lequel Mignola empoche deux autres awards pour ses intégrales chez Dark Horse. Rien de bien folichon.

Seuls le Norvégien de Montpellier Jason (Le dernier mousquetaire chez Carabas) et l’incontournable Osamu Tezuka pour Dororo (mini-série de quatre albums parus chez Delcourt) sont arrivés à passer au travers d’un palmarès très recentré sur la production américaine.

Eisner Awards 2009 : Un palmarès atone
Eisner Awards 2009 : Le palmarès est resté très auto-centré sur l’industrie cette année.
Photo de notre correspondant à San Diego, Bernard Mahé.

Les Eisner Awards 2009 :

Meilleure histoire courte : "Murder He Wrote" de Ian Boothpar, Nina Matsumoto et Etrew Pepoy publiée dans The Simpsons’ Treehouse of Horror #14 (Bongo)

"All Star Superman" du toujours très chtarbé Grant Morrison et de l’impeccable Frank Quitely (DC)

Meilleure série à Suivre : All Star Superman. de Grant Morrison et Frank Quitely (DC)

Meilleure série complète : Hellboy : The Crooked Man par Mike Mignola et Richard Corben (Dark Horse)

Meilleure nouvelle série : Invincible Iron Man, par Matt Fraction et Salvador Larocca (Marvel)

Meilleure publication pour enfants : Tiny Titans par Art Baltazar et Franco (DC)

Meilleure publication pour la jeunesse : Coraline de Neil Gaiman, adapté par P. Craig Russell (HarperCollins Children’s Books)

Meilleure publication humoristique : Herbie Archives, par "Shane O’Shea" (Richard E. Hughes) et Ogden Whitney (Dark Horse)

Meilleure oeuvre collective : Comic Book Tattoo : Narrative Art inspiré par les paroles et la musique de Tori Amos, publié par Rantz Hoseley (Image)

Meilleur Webcomic : Finder, par Carla Speed McNeil, www.shadowlinecomics.com/webcomics/#/finder/

Meilleure bande dessinée documentaire : What It Is, par Lynda Barry (Drawn & Quarterly)

Meilleur nouvel album : Swallow Me Whole, par Nate Powell (Top Shelf)

Meilleure réédition d’album : Hellboy Library Edition, vols. 1 et 2, par Mike Mignola (Dark Horse)

Meilleur republication de comics strips : Little Nemo in Slumberland, Many More Splendid Sundays, par Winsor McCay (Sunday Press Books)

Meilleur republication d’archives de comic books : Creepy Archives, collectif (Dark Horse)

"Le dernier mousquetaire" de Jason est un des deux seuls ouvrages primés (avec le Tezuka) qui ne soient pas anglo-saxons.
Publié chez Carabas en France

Meilleur album étranger : The Last Musketeer, par Jason (Fantagraphics)

Meilleur manga : Dororo, par Osamu Tezuka (Vertical)

Meilleur scénariste : Bill Willingham, pour Fables, House of Mystery (Vertigo/DC)

Meilleur auteur (scénariste/dessinateur) : Chris Ware, pour Acme Novelty Library (Acme)

Meilleur encreur / crayonné : Guy Davis pour BPRD (Dark Horse)

Meilleur mise en couleurs ou artiste multimedia : Jill Thompson pour Magic Trixie, Magic Trixie Sleeps Over (HarperCollins Children’s Books)

Meilleur dessin de couverture : James Jean pour Fables (Vertigo/DC) et The Umbrella Academy (Dark Horse)

Des deux côtés de l’Atlantique, Tezuka fait l’unanimité
(C) Tezuka Productions - Editions Delcourt

Meilleur coloriste : Dave Stewart, Abe Sapien : The Drowning, BPRD, The Goon, Hellboy, Solomon Kane, The Umbrella Academy (Dark Horse) ; Body Bags (Image) ; Captain America : White (Marvel)

Meilleur lettrage : Chris Ware, Acme Novelty Library #19 (Acme)

Meilleur titre d’information sur la bande dessinée : Comic Book Resources, dirigé par Jonah Weilet

Meilleure ouvrage sur la bande dessinée : Kirpar : King of Comics, par Mark Evanier (Abrams)

Meilleur design de publication : Hellboy Library Editions, mis en page par Cary Grazzini et Mike Mignola (Dark Horse)

Hall of Fame (prix d’honneur en hommage à des auteurs disparus) : Prix spécial du Jury : Harold Gray, Graham Ingels ; Choix de votants : Matt Baker, Reed Cretall, Russ Heath, Jerry Iger

Autres prix :

Le prix Will Eisner "Spirit of Comics" (esprit des comics) destiné à un libraire : la librairie Tate’s Comics, Fort Launderdale, Florida, USA

La version de Hellboy par le toujours très impressionnant Richard Corben
(c) Mike Mignola / Dark Horse Comics

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • Ahahahahahah !!!! Il y a un prix du "Meilleur lettrage" !!!!! mais ils ont oublié de faire un prix du "meilleur gommage" !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 25 juillet 2009 à  15:49 :

      Aux États-Unis, "lettreur" est un métier au même titre que "coloriste" ou "encreur". Rien de drôle là...

      Répondre à ce message

      • Répondu le 26 juillet 2009 à  00:27 :

        Si très drôle au contraire, on peut faire un Eisner pour la personne qui fait le ménage dans l’atelier aussi, c’est un métier également.
        Et puis à l’heure du lettrage informatique à tout va, c’est risible.Le Hellboy de Corben qu’on voit là est lettré à l’ordi. Alors en 2010 le Eisner du lettrage, à un Mac ou à un PC ?

        Répondre à ce message

        • Répondu le 26 juillet 2009 à  13:18 :

          j’imagine que c’est le créateur de la typo (et pas celui qui a tapé le texte sur le clavier).

          Répondre à ce message

  • A partir du moment où il y a une catégorie "meilleur album étranger", ça sous-entend que toutes les autres concernent les "nationaux" non ?
    Dans ces conditions, je ne comprends pas trop comment le palmarès des années précédentes aurait pu récompenser beaucoup d’oeuvres produites hors des Etats Unis...

    Répondre à ce message

    • Répondu le 26 juillet 2009 à  03:32 :

      Surtout qu’il n’y a que des nazes de la Nouuuuvelle Bande Dessinééééééééééée !

      Répondre à ce message

    • Répondu le 26 juillet 2009 à  09:54 :

      Sauf que Emmanuel Guibert, Cyril Pedrosa et Frédéric Peeters n’étaient pas seulement dans les catégories "meilleure BD étrangère", mais dans d’autres catégories. N’importe quoi, c’est la honte.

      Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD