Eisner Awards 2019 : Pénélope Bagieu superstar et Tom King, roi du monde !

20 juillet 2019 0 commentaire
  • Comme chaque année, la San Diego Comic-Con est l'occasion de remettre les "oscars" de la bande dessinée, les Eisner Awards. La remise des prix avait lieu hier soir. Pénélope Bagieu est distinguée et Tom King sacré roi de la convention. Voici sans plus attendre les lauréats...

Peu présents dans la sélection cette année, les Français s’en sortent bien avec la victoire de la talentueuse Pénélope Bagieu. L’artiste remporte le Eisner Awards du meilleur album adapté en langue anglaise pour Brazen, mieux connu par chez nous sous le titre : Les Culottées.

Eisner Awards 2019 : Pénélope Bagieu superstar et Tom King, roi du monde !
Pénélope Bagieu
© Simoné EUSEBIO

Notre rédacteur en chef, Charles-Louis Detournay parlait de la série en ces termes sur ActuaBD : "Avec cette série, Pénélope Bagieu brosse le portrait de femmes hors normes, des combattantes de leur époque qui ont bravé la pression sociale pour mener la vie de leur choix, Le propos est parfois artistique ou social, mais il peut être également dramatique. Bagieu maintient un lien fort avec le lecteur, par des touches d’humour et des effets de mise en scène redoutablement efficaces ! Enfin, la densité alliée à la brièveté de ces récits insuffle un rythme tonique à l’ensemble. On peut non seulement en lire l’un ou l’autre tranche de vie au gré de ses envies, ou dévorer le livre d’une traite malgré sa centaine de pages."

Une récompense plus que méritée pour l’une des séries coups de cœur d’ActuaBD, qui d’ailleurs bientôt être adaptée en animation ! Un bon moment de patienter en attendant le prochain album de Pénélope prévu pour 2020.

Tom King King Size

Mais cette année se signale surtout le sacre de Tom King, nommé dans cinq catégories. Le scénariste américain âgé de 41 ans en remporte quatre : meilleur scénariste (Batman, Heroes in Crisis) ; meilleure histoire courte (Swamp Thing), ;meilleure mini-série (Mister Miracle) et meilleure réédition d’album (The Vision).

L’ex-agent de la CIA n’en est cependant pas à son coup d’essai, il avait déjà remporté le Eisner Award du meilleur scénariste en 2018, et celui de la meilleure histoire courte et de la meilleure mini-série en 2017. En sept ans de carrière King a su s’imposer comme un grand du monde des comics. Son compagnon de route sur Mister Miracle, Mitch Gerads remporte quant à lui l’Eisner Award du meilleur artiste/encreur.

Mister Miracle, le chef-d’oeuvre de Tom King et Mitch Gerads.
© DC Comics / Dessin : Mitch Gerads

À noter aussi la belle performance de Jen Wang, qui remporte le Eisner Awards du meilleur artiste et la meilleure publication pour les jeunes (13 à 17 ans) avec The Prince and the Dressmaker. Publié en France chez Akileos sous le titre Le Prince et la Couturière, cet album avait été récompensé lors des Fauve jeunesse d’Angoulême en janvier dernier.

Le prix de la meilleure série et la meilleure série humoristique reviennent quant à eux à Giant Days de John Allison, Max Sarin et Julaa Madrigal et les talentueux Ed Brubaker et Sean Phillips s’offrent l’Award du meilleur album pour My Heroes Have Always Been Junkies.

Voici liste complète des lauréats :

Meilleure Histoire Courte

- “The Talk of the Saints” de Tom King et Jason Fabok, dans Swamp Thing Winter Special (DC Comics)

Meilleur One Shot

- Peter Parker : The Spectacular Spider-Man #310, de Chip Zdarsky (Marvel)

Meilleure série

- Giant Days, de John Allison, Max Sarin, et Julaa Madrigal (BOOM ! Box)

Meilleure mini-série

- Mister Miracle, de Tom King et Mitch Gerads (DC Comics)

Meilleure nouvelle série

- Gideon Falls, de Jeff Lemire et Andrea Sorrentino (Image)

Meilleure publication pour enfants (à partir de 8 ans)

- Johnny Boo and the Ice Cream Computer, de James Kochalka (Top Shelf/IDW)

Meilleure publication pour enfants (9 à 12 ans)

- The Divided Earth, de Faith Erin Hicks (First Second)

Meilleure publication pour les jeunes (13 à 17 ans)

- The Prince and the Dressmaker, de Jen Wang (First Second)

Meilleur scénariste

- Tom King, Batman, Mister Miracle, Heroes in Crisis, Swamp Thing Winter Special (DC)

Meilleur auteur/dessinateur

- Jen Wang, The Prince and the Dressmaker (First Second)

Meilleur artiste/encreur ou meilleure équipe artiste/encreur

- Mitch Gerads, Mister Miracle (DC)

Meilleur peintre ou artiste multimédia (planches intérieures)

- Dustin Nguyen, Descender (Image)

Meilleur artiste de couverture

- Jen Bartel, Blackbird (Image) ; Submerged (Vault)

Meilleure adaptation d’une histoire vraie

- Is This Guy For Real ? The Unbelievable Andy Kaufman, de Box Brown (First Second)

Meilleur album (nouveauté)

- My Heroes Have Always Been Junkies, d’Ed Brubaker et Sean Phillips (Image)

Meilleur album (réédition)

- The Vision hardcover, de Tom King, Gabriel Hernandez Walta, et Michael Walsh (Marvel)

Meilleure série humoristique

- Giant Days, de John Allison, Max Sarin, et Julia Madrigal (BOOM ! Box)

Meilleure anthologie

- Puerto Rico Strong, édité par Marco Lopez, Desiree Rodriguez, Hazel Newlevant, Derek Ruiz et Neil Schwartz (Lion Forge)

Meilleure adaptation d’un autre média

- “Frankenstein” de Mary Shelley, in Frankenstein : Junji Ito Story Collection, adapté par Junji Ito, traduit par Jocelyne Allen (VIZ Media)

Meilleure édition américaine d’une publication internationale

- Brazen : Rebel Ladies Who Rocked the World, de Pénélope Bagieu (First Second)

Meilleure colorisation

- Matt Wilson, Black Cloud, Paper Girls, The Wicked + The Divine (Image) ; The Mighty Thor, Runaways (Marvel)

Meilleur lettrage

- Todd Klein, Black Hammer : Age of Doom, Neil Gaiman’s A Study in Emerald (Dark Horse) ; Batman : White Night (DC) ; Eternity Girl, Books of Magic (Vertigo/DC) ; The League of Extraordinary Gentlemen : The Tempest (Top Shelf/IDW)

Meilleure collection d’archives - comic strips

- Star Wars : Classic Newspaper Strips, vol. 3, d’Archie Goodwin et Al Williamson, édité par Dean Mullaney (Library of American Comics/IDW)

Meilleure collection d’archives - comic books

- Bill Sienkiewicz’s Mutants and Moon Knights… And Assassins... Artifact Edition, édité par Scott Dunbier (IDW)

Meilleure édition américaine d’une publication asiatique

- Tokyo Tarareba Girls, par Akiko Higashimura (Kodansha)

Meilleur travail académique

- Sweet Little C*nt : The Graphic Work of Julie Doucet, d’Anne Elizabeth Moore (Uncivilized Books)

Meilleure série numérique

- Umami, de Ken Niimura (Panel Syndicate)(http://panelsyndicate.com/comics/umami)

Meilleur webcomic

- The Contradictions, de Sophie Yanow (www.thecontradictions.com)

Meilleur journal/périodique lié au domaine des comics

- Back Issue, édité par Michael Eury (TwoMorrows)
- PanelxPanel magazine, édité par Hassan Otsmane-Elhaou, (panelxpanel.com)

Meilleur essai sur la bande dessinée

- Drawn to Purpose : American Women Illustrators and Cartoonists, de Martha H. Kennedy (University Press of Mississippi)

Meilleur design de publication

- Will Eisner’s A Contract with God : Curator’s Collection, mis en page par John Lind (Kitchen Sink/Dark Horse)

Documents
"Betty Boob" par Julie Rocheleau & Véro Cazot (Casterman), l'autre album (...) "Un Océan d'amour" de Wilfrid Lupano et Gregory Pannacione (Ed. (...)

(par Vincent SAVI)

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

2019 Comic-Con International : San Diego - 18 juillet 2019 au 22 juillet 2019

  Un commentaire ?