BD d’Asie

Elegant Yokai Apartment Life T. 1- Par Kozuki Hinowa et Miyama Waka-Édition Noeve Grafx

Par Malgorzata Natanek le 3 octobre 2022                      Lien  
En quittant son oncle, Yûshi, un jeune lycéen, n’aurait jamais pu deviner ce qui l’attendrait : une collocation avec des êtres surnaturels et des humains excentriques. L’occasion pour lui d’avoir de nombreuses réflexions et des remises en question.

Noeve Grafx propose Elegant Yokai Apartment Life de Kozuki Hinowa et Miyama Waka dans sa collection XS. Cette dernière a un avantage non comparable : un prix unique de 3,95€ pour tous les tomes des séries qui en font partie, les rendant bien plus accessibles aux lecteurs.

Malgré le prix très bas, la maison d’édition n’a pas mis de côté la qualité de ces œuvres. Que ce soit au niveau des pages couleurs, de la traduction, des effets de vernis sélectifs sur les couvertures ou encore du lettrage, rien n’est oublié. La seule grosse différence est l’absence de jaquette même si les couvertures sont imprimées recto verso et possèdent des rabats ce qui évite de sacrifier les bonus de l’édition japonaise.

Le jeune Yûshi Inaba, après avoir été recueilli par son oncle, suite à la mort de ses parents, souhaite être indépendant. Il ne se sent pas à sa place et veut intégrer l’internat au lycée. Malheureusement pour lui, l’internat prend feu.

Désespéré par cette situation, il finit par être guidé vers l’agence immobilière Maeda qui lui fait une offre en or : une chambre à un prix dérisoire, mais réputée hantée. Le jeune lycéen accepte la proposition et découvre très vite qu’on ne lui a pas menti : des yōkai (créatures surnaturelles) et autres esprits peuplent ce lieu. S’ajoutent à cela les autres humains qui vivent en colocation avec lui et qui sont tous plus étranges les uns que les autres.

Elegant Yokai Apartment Life T. 1- Par Kozuki Hinowa et Miyama Waka-Édition Noeve Grafx
Elegant Yokai Apartment Life planche
©Kozuki Hinowa/Miyama Waka/Noeve grafx

Une des forces majeures réside dans les personnages attachants qui cohabitent dans la maison des yōkai. Tous les habitants humains ont des personnalités ou des emplois originaux : Reimei Isshiki l’écrivain, Ryū le médium ou encore Monsieur l’antiquaire.

Du côté des yōkai, certains se démarquent aussi comme la cuisinière de la maison ou le propriétaire. Ce beau monde vit en harmonie dans une ambiance unique et bienveillante. Ils se soutiennent et s’entraident comme une vraie famille. En somme, un endroit chaleureux qui est toujours animé.

D’ailleurs, certains locataires ont une apparence humaine alors qu’ils ne le sont pas rendant la distinction compliquée pour le héros et pour le lecteur ce qui contribue à l’ambiance mystérieuse des lieux. Il ne faut pas oublier que les yōkai sont liés à l’au-delà et leur représentation dans cette histoire arrive à jongler entre ce côté glauque et un aspect sympathique voire mignon.

Elegant Yokai Apartment Life planche
©Kozuki Hinowa/Miyama Waka/Noeve grafx

Toutefois, c’est un chara design banal et une personnalité qui ne se démarque pas qui caractérise Yûshi Inaba, le héros. C’est une personne qui veut être normale et qui ne veut pas faire de vague. Cependant, ce quotidien hors du commun l’expose à une vie bien différente de ce à quoi il aspirait. Ce nouveau départ va pourtant l’impacter positivement et lui permettre d’être plus ouvert aux autres et évoluer. En soi, il devient plus humain grâce aux rapports qu’il a avec les personnages non humains. De nombreuses remises en question l’accompagnent notamment sur sa façon de voir la vie et les relations. Le fait qu’il apparaisse comme une personne neutre face aux autres locataires de la maison équilibre le côté extraordinaire de l’intrigue. Ce choix peut donner une meilleure immersion au lecteur qui se retrouve propulsé à côté d’un héros ordinaire dans un univers incroyable.

Elegant Yokai Apartment Life planche
©Kozuki Hinowa/Miyama Waka/Noeve grafx

Peu à peu, nous apprenons le passé de certains personnages et cela peut réellement toucher. Une partie de ce tome s’attarde notamment sur le petit Kuri et son chien Shiro. Les raisons derrière leur mort et celles pour lesquelles ils habitent dans la maison sont particulièrement déchirantes. Le héros se voit très affecté par cela et part dans une réflexion que n’importe qui pourrait avoir à sa place.

Il ne faut pas oublier qu’une partie des personnages est composée de fantômes et que ceux-ci ont des regrets ou des casseroles qui les entravent. L’histoire est donc avant tout l’occasion d’explorer différents aspects psychologiques et humains mais aussi les émotions.

Elegant Yokai Apartment Life planche
©Kozuki Hinowa/Miyama Waka/Noeve grafx

En revanche, ce qu’on peut reprocher à ce tome introductif c’est l’ellipse temporelle après l’emménagement du héros qui s’est plutôt facilement habitué à la situation. Mais aussi, le nombre important de personnages présentés durant ce premier volume qui peut dérouter.

Néanmoins, [Elegant Yokai Apartment Life sait mélanger des moments très joyeux et difficiles avec un ton plutôt doux malgré les drames montrés et quelques scènes d’action. Cet univers rappelle le manga Natsume Yuujinshou qui parle également de yōkai avec une narration similaire et qui met en avant le folklore japonais.

Un récit très humain qui peut émouvoir à travers les histoires des personnages. Des situations qui font réfléchir sur les relations humaines et notre rapport aux autres. Le dessin n’a rien de transcendant mais il reste tout de même réussi et rend justice au scénario. Une lecture prenante qui prend le temps de poser l’histoire. Après avoir lu ce tome, on a envie de déménager dans la maison des yokai pour profiter de l’atmosphère du lieu et partager des moments uniques avec ses habitants.

(par Malgorzata Natanek)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782383161370

PAR Malgorzata Natanek  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Newsletter ActuaBD