Elektra | Tome 1 – Par Haden Blackman & Michael Del Mundo (trad. Mathieu Auverdin & Makma) – Panini Comics

25 mars 2015 0 commentaire
  • C'est désormais au tour d'Elektra, la {kunoichi} grecque née durant les années 1980 dans les pages de la série {Daredevil}, d'être le personnage-titre de sa propre série ; et ce, grâce à la politique éditoriale All-New Marvel NOW. Est-ce que ses aventures valent le détour ?

Ces nouvelles aventures d’Elektra marquent les débuts d’un transfuge de DC Comics au sein de la Maison des Idées : Haden Blackman. Le scénariste a notamment travaillé ces dernières années sur la série Batwoman ; nul doute que l’écriture d’un personnage féminin d’envergure ne lui est pas étranger.

Malheureusement, le lecteur comprend très rapidement durant sa lecture que ce premier tome lui proposera le dilemme du verre à moitié vide ou à moitié plein. L’espoir initial de voir développer des aventures à la hauteur de l’icône qu’est Elektra se heurte en effet à une réalité pas des plus heureuses, mais pas non plus dénuée d’intérêt.

Elektra | Tome 1 – Par Haden Blackman & Michael Del Mundo (trad. Mathieu Auverdin & Makma) – Panini Comics
Une efficacité meurtrière !
© Marvel - Panini Comics

L’affaire semblait pourtant bien engagée à la lecture du synopsis. Elektra, motivée par ses insatiables instincts d’assassins, décroche un nouveau contrat des plus intéressants. La Guilde des Assassins a pour projet de mettre à la retraite (comprendre « tuer ») une figure aussi mythique qu’ancienne dans la profession : Cape Crow.

Bien loin de s’en laisser compter, ce dernier parvient à aisément semer ses poursuivants et à défaire avec facilité une équipe composée de Dents-de-Sabre, Bullseye, Long-Couteau et du Maître des Tâches (excusez du peu). La mission s’annonce ardue pour Elektra, d’autant que la prime a attiré beaucoup de beau monde sur cette affaire...

Difficile de plonger dans la psyché d’Elektra...
© Marvel - Panini Comics

Les pérégrinations d’Elektra l’amène à composer avec des clients solides de la profession, à faire la connaissance d’un petit nouveau capable de tirer force et expérience de la consommation de la chair de ses adversaires, mais aussi à faire face aux nombreuses trahisons de ceux qui tenteront de la doubler sur cette affaire.

Le programme semble intéressant, malheureusement, il ne sort que très rarement des sentiers battus et on a l’impression que la résolution de l’intrigue est simpliste. Même si on essaye de nous faire croire le contraire, Elektra est très rarement mise en danger et le cas qui s’est proposé à ces yeux semble plus un prétexte pour introduire les caractéristiques de la série et de son personnage principal qu’autre chose (ici, la nature d’assassin d’Elektra est beaucoup mise en avant pour la caractériser).

Toutefois, les amateurs de très belles planches trouveront leur bonheur avec cet album, car le travail du dessinateur Michael Del Mundo est remarquable. Les dessins de ce dernier sont très beaux, la composition des planches recherchée et les doubles-pages très fréquentes. Tantôt réaliste, tantôt psychédélique, le travail de Michael Del Mundo vaut le détour et donne un sacré cachet à cet album.

Une revanche sur le destin ?
© Marvel - Panini Comics

Elektra | Tome 1 est un album que nous recommanderons aux plus férus de la kunoichi ou bien aux amateurs de belles planches. Les aficionados de l’univers Marvel en général peuvent passer leur chemin, le personnage ne semblant pour l’instant pas connaître une évolution décisive ou une aventure qui redistribue les cartes. Nous espérons revoir Elektra en meilleure forme ultérieurement.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

L’actualité d’Haden Blackman sur Actua BD :
Batwoman – Tome 4 (DC Comics)
Batwoman – Tome 3 (DC Comics)
Batwoman – Tome 1 (DC Comics)

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?