Elfes, tomes 7 & 8 - Par Peru, Jarry, Maconi, Héban & Bileau - Soleil

14 janvier 2015 0 commentaire
  • La série multi-auteurs de Soleil continue son parcours : les scénarios deviennent plus touffus, tout en développant des sentiments forts. Et le dessin atteint toujours un haut niveau d'Heroic-Fantasy.

Ainsi que nous l’avions expliqué précédemment, la série-phare de Soleil Elfes poursuit sa chevauchée. Après un sixième tome qui relançait les Elfes bleus avec une impressionnante invasion de zombies, on était impatient de voir ce qu’allaient donner les autres développements de la série.

Le premier récit des Elfes Sylvains était peut-être l’histoire la moins trépidante des cinq premiers opus. L’expérience de Nicolas Jarry a fait la différence pour ce tome 7... voire même un peu trop, car l’intrigue se déroulant sur deux époques différentes paraît souvent très embrouillée. Comme les Elfes ne vieillissent pas au même rythme que les hommes, il aurait parfois fallu quelques récitatifs précisant les dates afin de ne pas perdre les lecteurs les plus distraits.

Elfes, tomes 7 & 8 - Par Peru, Jarry, Maconi, Héban & Bileau - Soleil
Elfes, tome 7 - Par Jarry, Maconi & Héban - Soleil
Peut-être la plus belle couverture de la série

Quoiqu’il en soit, l’action est fournie, avec son lot de grandes batailles et de passions individuelles. Le dessin de Maconi est simplement superbe, à l’image de la plus belle couverture de la série. On aurait tout de même préféré qu’il évite pourtant quelques clichés, comme la corde de l’arc passant entre les seins de la belle, mais le soin apporté à l’ensemble fait passer ce détail vulgaire et se trouve largement compensé par la beauté de ses planches.

Même constat pour Stéphane Bileau dans le tome 8, les clichés en moins. Le tandem qu’il forme avec Olivier Péru fonctionne toujours aussi bien. Si le scénario est moins linéaire que dans leur première collaboration, ce qui pourrait se révéler un peu trop compliqué pour les jeunes lecteurs, le soin apporté à la cohésion de leur univers et à la personnalité des différents personnages permet à ce récit de prétendre aux premières marches du podium dans le registre de l’Heroïc Fantasy..

Elfes, tome 8 - Par Peru & Bileau - Soleil
Le tome 9 paraît fin janvier

Notons enfin que les récits sont en train de s’articuler entre eux, du point de vue des dates et des éléments qui les constituent. La lecture de chaque album peut tout à fait se réaliser indépendamment, mais le lecteur attentif fera le lien entre de petits détails pour pourraient former un récit plus vaste par la suite. De quoi continuer à passionne les amateurs !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

D’Elfes, commander :
- le tome 1 Le Crystal des Elfes bleus chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 2 : L’honneur des elfes sylvains chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 3 Elfe blanc, coeur noir chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 4 : L’Elu des semi-elfes chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 5 La Dynastie des Elfes noirs chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 6 : La Mission de Elfes bleus chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 7 chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 8 chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 9 chez Amazon ou à la FNAC

Concernant Elfes, lire également notre présentation du début de la série avec les trois premiers tomes "Elfes", la série-concept de Soleil, aligne son deuxième atout, "Elfes" poursuit sa chevauchée avec cinq nouveaux albums et l’interview du scénariste-éditeur, Jean-Luc Istin : « Elfes, la nouvelle série-concept de soleil devait s’appuyer sur un thème fort, résonnant comme une évidence ! »

Lire notre article sur la remise des prix jeunesse au FIBD d’Angoulême 2014, dont le Prix des lycéens de Poitoux-Charente pour Elfes T3 d’Olivier Peru & Stéphane Bileau.

Lire également nos récents articles concernant Olivier Peru :
- Oracles
- Mjöllnir, T1 : Le Marteau et l’Enclume
- Zombies - T2 : De la brieveté de la vie
- son interview traitant des séries Assassin, Nosferatu, Zombies, In Nomine et Lancelot : « Mon esprit aime se promener dans les univers fantastiques », ainsi que celle traitant de Zombies : « Il est très difficile d’innover avec "des morts qui veulent manger des vivants" »
- son amplication au sein de la collection « 1800 »

  Un commentaire ?