Embalming : une autre histoire de Frankenstein T1 - Par Nobuhiro Watsuki - Kazé

21 février 2010 0 commentaire
  • Au cœur de l'Europe du 19e siècle, une surprenante version survoltée du mythe de Frankenstein, ciselée par l'auteur de {Kenshin le vagabond}. Un manga sombre et dramatique qui démarre en force.

Cela fait cinq ans que Fury et Wraith ont vu leurs parents massacrés par un homme couvert de cicatrices. Cinq années que les deux garçons ont été recueillis par le vicomte Robert Weiss, dont la fille a été retrouvée mal en point sur les lieux du drame. Depuis cette nuit de tempête, Fury s’est juré d’accomplir sa vengeance. Mais lorsqu’ils retrouvent la trace de l’assassin, celui-ci n’a visiblement plus rien d’humain. Et cet affrontement va engendrer d’irréversibles conséquences.

Pour inaugurer à la fois la collection Shônen Up ! et la création du label manga de Kaze, nés de la prise en main du distributeur de japanimation (qui détient également les éditions Asuka) par Viz Média Europe, l’éditeur accueille la nouvelle série de Nobuhiro Watsuki, réputé pour avoir créé Kenshin le vagabond en 1994. Ici, il explore un univers fantastique en proposant sa propre interprétation, ou plutôt prolongation, de l’histoire de la créature de Frankenstein.

Embalming : une autre histoire de Frankenstein T1 - Par Nobuhiro Watsuki - Kazé
Les combats sont très dynamiques
EMBALMING - THE ANOTHER TALE OF FRANKENSTEIN - © 2007 by Nobuhiro Watsuki / SHUEISHA Inc.

Partant du principe que certains aient pu mettre la main sur des notes de Victor Frankenstein, Watsuki crée une ambiance pesante, électrique. Les différents protagonistes voient très vite leur destin basculer et les révélations faites dans ce premier tome donnent une dimension particulière à ce drame violent. Le talent du mangaka se fait bien présent et l’on sent une nouvelle évolution dans son style graphique. En revanche, les nombreux flashbacks tendent à nous faire perdre le fil, bien qu’ils soient généralement nécessaires pour la parfaite compréhension des faits et des émotions de chacun. On pourra également noter quelques passages pas très clairs dans leur mise en images.

Malgré ces quelques points noirs, Embalming sait capter l’attention et les bouleversements du scénario prennent le lecteur à la gorge. Il ne nous reste qu’une seule option : attendre la suite !

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?