Embryon Road T5 - Par Hajime Yamamura - Doki-Doki

17 novembre 2008 0 commentaire
  • Cette série de science-fiction écologiste s'approche de son dénouement mais garde de nombreuses zones d'ombres. Trop ?

Après avoir été pris dans le feu du combat pour l’appropriation du sephiroth et séparé de Holly, Sey s’est mis à la recherche de cette dernière. En chemin, il a connu l’amour et une nouvelle séparation. Puis, Holly et lui se sont retrouvés en ville. Mais le hasard a mis sur leur route le père de Sey, et ses intentions sont loin d’être très amicales. Sey, de son côté, ne semble pas avoir gardé un bon souvenir de son géniteur.

Les mésaventures agitées de Sey et Holly se poursuivent à un rythme effréné. L’univers d’Embryon Road teinté d’écologie avec son monde en pleine crise énergétique rappelle sur certains points le Nausicaa de Miyazaki. Ce fond très actuel et les différents mystères qui entourent le sephiroth, cette nouvelle énergie découverte, et le passé familial de Sey ne manquent pas d’intérêt.

L’aventure plutôt bien rythmée sait être accrocheuse mais il lui manque une dose d’originalité et d’audace pour sortir d’une réalisation somme toute assez classique. D’autant plus que certains éléments encore trop flous ou trop peu exploités amincissent l’impact de la trame scénaristique.

On suppose que Hajime Yamamura donnera les réponses espérées dans les deux derniers tomes à venir afin de redynamiser l’intérêt de la série qui s’essouffle en milieu de parcours.

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?