Eric Herenguel, un auteur enfin épanoui !

12 avril 2003 0 commentaire
  • Le dessinateur du deuxième cycle de "La Balade Au Bout du Monde" (Glénat) aime se remettre en question. UniversBD a rencontré Erik Herenguel pour faire le point quant à ses différentes collaborations et ses projets.
Eric Herenguel, un auteur enfin épanoui !

Il n’a pas hésité à passer ses pinceaux à un autre dessinateur pour cette série. « Je ne me sentais pas à l’aise dans ce dessin trop réaliste que nécessitait l’univers développé par Makyo , explique Herenguel. Même si mes contacts ont toujours été chaleureux et amicaux, j’ai assez mal vécu cette période, car aucun n’échange n’eu lieu avec Laurent Vicomte , dommage ! ».

Après cette expérience, le dessinateur a rejoint l’écurie Delcourt pour y développer l’adaptation d’un roman Edward John Trelawnay : les aventures d’un flibustier du XIXe siècle, transposées dans un monde où les navires sillonnent les airs. Les trois albums, signés avec Dieter, connurent un succès d’estime ! « Ce furent des années de vaches maigres par rapport au succès de Balade, sourit Eric Herenguel »

De 1998 à 2001, l’auteur travailla pour le multimédia. Herenguel assuma la partie design et la recherche d’univers pour différents jeux vidéos. « J’ai eu beaucoup de plaisir à dessiner des barbares pour certains d’entre eux, explique-t’il ». C’est à ce moment que Krän fut créé. « J’avais envie de dessiner dans un style plus spontané en exploitant l’univers des barbares. L’humour qui est inclus dans la série provient de mon côté bout en train. J’aime raconter des âneries à longueur de journée à mes amis de Fabrik (ndlr : l’atelier d’Herenguel) ». L’auteur a également associé un petit côté « rôliste » à la série. « Les personnages parlent en argot, façon banlieue, comme autour d’une table de joueur ».

Le projet fut présenté en janvier 1999 aux éditions Vents d’Ouest, par l’intermédiaire de Thierry Cailleteau (Aquablue), alors directeur de collection. « Dominique Burdot, le directeur général de la maison d’édition, fut d’abord septique quant au potentiel de Krän, explique Herenguel. Mais heureusement, il a un petit côté rock’n roll sous son costume de directeur. Il tenta le coup, et l’album fut lancé en novembre de la même année ». Ce fut une prise de risque car le public de La Balade et de Trelawnay ne suivrait pas forcément Herenguel dans cette voie. Il fut donc décidé de publier un album de Krän tous les six mois, à l’instar des publications de comics, afin de fidéliser le lectorat autour du personnage. « Ce fut un travail très intense, soupire Herenguel. J’ai dessiné 225 planches en quatre ans. J’ai décidé de reprendre le rythme classique d’une nouveauté par an ».

Bourreau de travail, Eric Herenguel ne se repose pas pour autant sur ses lauriers. Ainsi, il peaufine une encyclopédie autour de l’univers de Krän. « Elle contiendra une cinquantaine d’illustrations et plusieurs histoires courtes. J’ai écrit les textes en collaboration avec Benoît Clerc, auteur de jeux de rôle et ancien rédacteur en chef de la revue Backstab ». Herenguel avoue ressentir le besoin de partager ses idées avec d’autres autour de l’univers de Krän. « Le tome 6 sera écrit en collaboration avec Hervé Richez. Nous avons le même sens de l’humour. Nous rédigeons actuellement le synopsis, et le dessinerai à la fin de l’année  ».

"La Balade du bout du monde" par Herneguel.
© Glénat

Parallèlement à Krän, Eric Herenguel prépare un western fantastique, Lune d’Argent sur Providence, pour la collection Equinoxe de Vents d’Ouest. Ce one-shot se passera à Providence, dans les années 1880. Une jeune femme, Cathy Gatling, arrive en ville pour le compte d’un notaire. Elle doit évaluer les biens d’un homme décédé depuis peu… Joseph Spencer habitait les abords de Providence et a connu une mort difficile à expliquer, surtout dans un endroit si paisible. Le shérif, James Redwall, reste sans réponse devant cette mort étrange, accompagnée d’événements tout aussi surprenants : les trois vaches de Spencer ont été massacrées le même soir, et son chien est devenu aphone après avoir hurlé à la mort trop longtemps… Eric Herenguel se montre enthousiaste en nous dévoilant la trame de cet album de 64 pages : « C’est une histoire sur les croyances, la peur des hommes, le racisme et les illusions. J’ai choisi une période et un lieu intéressant à traiter : cette région est très proche de la campagne anglaise, et donc à mille lieux des ambiances western déjà traité en BD ! Et puis, le siècle arrive à sa fin, les grandes découvertes du territoire Nord américain sont presque un lointain souvenir, et l’ère industrielle s’annonce timidement. Le contexte du récit sera donc à mi-chemin entre l’historique et le fantastique… ». L’album devrait paraître en septembre 2004.

Parallèlement à ce one-shot, Eric Herenguel continue à bâtir des histoires courtes pour Lanfeust Mag. « Il s’agit de récits de science fiction, confie l’auteur,proche de l’univers de Philippe K. Dick. Le futur ne sera pas aussi technologique que nous le pensons, et plus l’homme sera dépendant de la machine, plus il sera confronté aux bugs et soucis de maintenance. » Ces histoires sont colorisées à l’aide de deux techniques différentes : traditionnelle, en couleur directe, et sur ordinateur. « Cela donne un résultat plus proche du dessin animé que de la BD classique, souligne Herenguel. Grâce à ses histoires, j’ai pu affiner une technique de retouche des couleurs par infographie. Je vais l’appliquer sur Lune d’Argent. Les histoires courtes de Kiliwatch me permettent de dessiner des ambiances difficiles, tels que les extérieurs nuits sous une pluie diluvienne ».

Alors Monsieur Herenguel, un album de Kiliwatch est-il prévu ? « Oui. Je tiens remercier Soleil de me permettre une expérience aussi enrichissante. Un album verra le jour dès que les quarante-quatre planches seront réalisées. J’en suis actuellement au tiers ». Du travail en perspective, pour ce talentueux auteur lillois, représentant de la jeune génération.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

(source UniversBD - NA )

  Un commentaire ?