Ex-Arm T6 & T7 - Par HiRock & Shin-ya Komi - Delcourt/Tonkam

7 avril 2018 0 commentaire
  • La section anti Ex-Arm participe à une vente clandestine rassemblant tout le gratin de la pègre mondiale. Une grande et complexe histoire exploitant à merveille le casting d’une série qui se bonifie avec le temps, désormais une valeur sûre « cyberpunk » du moment.
Ex-Arm T6 & T7 - Par HiRock & Shin-ya Komi - Delcourt/Tonkam

D’un titre au départ sympathique et efficace, Ex-Arm est devenu en quelques tomes un incontournable pour tout amateur de « cyberpunk », empruntant avec succès la trame d’un Ghost in the Shell en proposant de suivre une unité spéciale de la police : un trio constitué d’une policière, d’une androïde et d’un cerveau-hacker qui, accompagnés de leurs collègues, traque les Ex-Arm, des armes à la technologie unique et forcément très dangereuses.

Ces deux nouveaux tomes proposent un grand arc narratif, qui se poursuivra dans le tome huit, réunissant quelques personnages déjà croisés et s’attaquant directement au fil rouge de la série, celui du fameux « transporteur » d’Ex-Arm, ayant joué un rôle de fournisseur d’arme dans différentes affaires passées.

Faisant les choses en grand, nous avons d’abord droit à un prologue sous la forme d’une visite de notre troupe chez les grands-parents de Minami, l’occasion d’apprendre sa tragédie familiale et l’existence d’un jeune frère laissé pour mort.

EX-ARM © 2015 by HiRock, Shin-ya Komi/SHUEISHA Inc.

Ensuite tout s’enchaîne rapidement : une dangereuse invitation à une vente aux enchères d’Ex-Arms commence à circuler dans le milieu et plusieurs grandes « familles », venues du monde entier, se retrouvent dans un grand hôtel de luxe.

De leur côté, nos amis de la section anti Ex-Arm escorte la Jinkokusha -une association politique- pour infiltrer cette vente aux enchères où l’organisateur annonce que trois Ex-Arms seront mises à la vente, dont la légendaire « n°11 » qui a détruit Tôkyô autrefois !

Le récit joue la carte des alliances et des guerres entre « familles », installant ainsi une atmosphère explosive et de suspicion. Il met également en avant Minami, au cours d’une longue partie de Blackjack particulièrement réussie, et Alma l’androïde, infiltrée parmi le personnel de l’hôtel et impliquée dans une surprenante romance avec l’un des acheteurs, un puissant homme d’affaire arabe.

EX-ARM © 2015 by HiRock, Shin-ya Komi/SHUEISHA Inc.

Mystères, actions et large galerie de personnages sont les ingrédients de cette histoire, moins axée technologie que de coutume, qui fait donc la part belle aux deux héroïnes, reléguant pour le moment Akira au second plan, en attendant sa confrontation avec l’instigateur de la vente.

Le trait fin et clair de Shin-ya Komi, à l’aise avec les environnements urbains, les véhicules et la technologie en général, apparaît une nouvelle fois comme l’un des points du fort du titre. L’histoire quant à elle maintient un excellent équilibre entre des intrigues simples et convaincantes et un personnel attachant, relativement bien écrit, dont la relation du trio formé d’Akira, Minami et Alma constitue un centre de gravité réussi.

Une excellente série, toujours aussi efficace, assez grand public, gentiment coquin par moment, et admirablement bien dessiné, vivement conseillé à tous les amateurs de cyber-punk-policier à la japonaise.

EX-ARM © 2015 by HiRock, Shin-ya Komi/SHUEISHA Inc.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Ex-Arm T6 & T7. Par HiRock & Shin-ya Komi. Traduction Isabelle Eloy. Delcourt/Tonkam, collection "Seinen". Sortie le 29 novembre 2017 & le 14 mars 2018. 208 pages. 9,35 euros.

Commander le tome 6 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 7 chez Amazon ou à la FNAC

Ex-Arm sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1, 2 & 3,
- Lire la chronique des tomes 4 & 5.

  Un commentaire ?