Exposition Antécédents Multiples à Bruxelles : quand la BD se fait Art Contemporain.

14 mai 2021 0
  • Proposée par les éditions Images, l’exposition "Antécédents Multiples" se déroule actuellement à Bruxelles , rue Jean Volders à la galerie La Part du feu, et ce jusqu’au 29 mai. Vous y retrouverez les travaux de sept artistes parmi lesquels on retrouve le regretté Alex Barbier.

La volonté derrière cette exposition est de présenter le travail de ces artistes mais également celui d’une éditrice. Malgré une reconnaissance manifeste et des œuvres majeurs aux qualités graphiques et plastiques non négligeables, la plupart de ces différents créateurs demeurent largement méconnus et on se demande presque comment c’est encore possible tant leurs œuvres sont uniques. Véritables propositions novatrice, ces œuvres brouillent les frontières entre les arts narratifs et transforment les différents médiums pour en faire autre chose.

Annabelle Dupret, l’éditrice derrière les éditions Images explique ainsi : «  Le chemin de l’innocence est foulé par ces auteurs, celui des lectures qui se consomment, de la procrastination dans les livres et les images, sans aucun objectif défini ou le moindre désir d’être productif, mais celui d’être explicite également.  »

Exposition Antécédents Multiples à Bruxelles : quand la BD se fait Art Contemporain.

Des planches de l’album « Lettres au maire de V. » seront visibles au sein de cette exposition. Publié au Fréon en 1998, cet album est un recueil de chroniques dans lesquelles Alex Barbier avait à cœur de montrer « la Bête plutôt que l’Ange », l’être humain dans ce qu’il a de plus sombre et désespéré. Il en résulte de somptueuses planches en couleurs directes dans lesquelles Barbier laisse place à une possible introspection. Des travaux qui, pour certains, sont exposés publiquement pour la première fois.

À retrouver également, les gravures sur bois d’Olivier Deprez. Membre fondateur du Frémok, il élabore depuis vingt ans une œuvre protéiforme mélangeant l’expression plastique et l’écriture. « Les satires récidivistes de l’atelier Wrek, refont surface et déjouent les algorithmes dans les bois gravés d’Olivier Deprez où enfants terribles, coyotes et autres tricksters juvéniles perpétuent leurs "running gags" corrosifs, dans une lutte permanente au sein de l’archéologie des médias. »

Au cours de cette exposition, vous pourrez aussi découvrir les œuvres de Benjamin Monti, Valfret, Philippe Mariën, Thierry Tillier et Jacques Lennep. Un projet qui explose les frontières entre la bande dessinée et l’art contemporain, le tout à Bruxelles à la galerie « La Part du Feu ». De quoi donner à réfléchir aux brusquement célèbres censeurs de La Cambre.

Voir en ligne : Pour en savoir plus

(par François RISSEL)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

À partir du 8 jusqu’au 29 mai.
Du mardi au vendredi de 10h à 12h puis de 14h à 20h et le samedi de 11h à 18h ou sur rendez-vous en appelant le +32 476 77 34 08.

La Part du feu
56, rue Jean Volders
1060 Bruxelles
(Le Maga)

Lire également sur ActuaBD :
- Décès d’Alex Barbier ("Lycaons", "Pornographie d’une ville"...)
- Alex Barbier dessinait, peignait... et chantait !
- "OR BOR" 1 à 4 - Par Annabelle Dupret - Éditions IMAGEs / La "S" Grand Atelier
- "Sauvage" de Valfret (Frémok) : la vie la mort la merde

  Un commentaire ?