Exposition ’clampesque’ à Paris

10 juin 2009 0 commentaire
  • Du 3 juillet au 27 septembre 2009, la galerie des Bibliothèques de la Ville de Paris propose ne exposition sur l'univers du célèbre studio Clamp. Les quatre jeunes femmes seront présentes en France à l'occasion de l'inauguration de cette exposition le 2 juillet et de la Japan Expo.

C’est en 1987 que douze jeunes femmes créent le Studio Clamp composé alors de Mokona Apapa, Satsuki Igarashi, Mick Nekoi, Nanase Ohkawa, Tamayo Akiyama, Sei Nanao, Leeza Sei, Soushi Hisagi, Kazue Nakamori, Shinya Ohmi, Inoue Yuzuru et O-Kyon. Elles publient divers doujinshi parodiant mangas et jeux vidéo, tout en continuant de travailler chacune sur leurs propres projets ou pour d’autres fanzines.

Elles font leurs débuts professionnels en 1989 avec RG Veda, prépublié dans le magazine South. Elles enchaînent très rapidement les nouvelles séries avec Le voleur aux 100 visages, la suite de RG Veda, Hagunshou Senki et Tenshi no Bodyguard la même année.

Le groupe commence aussi à se séparer. Après le départ de Inoue Yuzuru en 1988, c’est au tour de Soushi Hisagi, Kazue Nakamori, Shinya Ohmi et O-Kyon de quitter l’équipe de dessinatrices et scénaristes.

Le studio ne prendra sa forme définitive qu’à partir de 1990 et est aujourd’hui composé de Nanase Ohkawa, leader du groupe, chargée des scénario et de la direction des projets, Mokona, dessinatrice principale, Tsubaki Nekoi, dessinatrice et assistante de Mokona et Satsuki Igarashi, responsable des trames et du design général.

Le phénomène Clamp

Exposition 'clampesque' à ParisLe studio est à l’origine de quelques-unes des œuvres les plus marquantes de la bande dessinée japonaise de ces vingt dernières années et donne dans tous les genres, que ce soit le manga pour enfants, pour les jeunes filles, pour les adolescents et même pour les adultes. Elles occupent une place à part dans le panorama de la bande dessinée contemporaine.

Rencontrant un égal succès au Japon, en Europe et en Amérique du nord, l’œuvre du collectif joue sur l’ambigüité morale des personnages. Leurs récits explorent aussi bien les thèmes de la destinée et de l’amour contrarié que, plus généralement, les tourments de l’adolescence.
Au niveau formel, leur style, immédiatement reconnaissable, incarne à nos yeux d’Occidentaux la quintessence d’une certaine esthétique « manga » : visages angéliques aux yeux disproportionnés, trames virtuoses et mises en page déstructurées. Leurs travaux ont fait école partout dans le monde.

L’exposition

En 2008, le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême leur a consacré une grande exposition pour la première fois en Europe. Celle-ci remporta un grand succès avec plus de 40 000 visiteurs en quatre jours. Cette année, Clamp fêtant ses vingt ans, la Ville de Paris souhaite leur rendre hommage en accueillant dans La galerie des Bibliothèques, rue Malher.

Située au cœur du Marais, cette galerie proposera des expositions conçues par le réseau des 69 bibliothèques de la Ville de Paris. Cette exposition présente un parcours thématique de l’œuvre du studio Clamp, autour d’illustrations couleur et noir et blanc, dont de nombreuses pièces originales, permettant de saisir la diversité de leur univers. Un focus sur chaque auteur sera également proposé afin de comprendre les spécificités de leur travail et le processus de création d’une bande dessinée au Japon.

Enfin, de multiples extraits de séries et de films animés tirés de leur œuvre ainsi que deux documentaires les montrant dans leur atelier seront présentés. Un espace de lecture de manga sera également à la disposition du public.
À la tête de cette exposition, Julien Bastide, critique de bande dessinée, coauteur du Guide des mangas aux éditions Bordas et animateur de l’espace BD japonaise du « Manga Building » d’Angoulême ; et Nathalie Bourgon, adaptatrice de mangas, critique de bande dessinée, formatrice et coauteure du Guide des mangas.

© Clamp

Autour de l’exposition

Le mardi 7 juillet, à 19h, le Forum des images propose une séance de 2h30 rassemblant les adaptations en séries TV, long et moyen métrage du « cross-over » culte de Clamp entre les univers de leurs mangas XXX Holic et Tsubasa Chronicle.

Tous les samedis des mois de juillet, août et septembre, les enfants à partir de 10 ans, pourront participer à une initiation à la création de mangas, aidés par des dessinateurs professionnels. Ils pourront ainsi découvrir les différentes facettes du métier de mangaka et comprendre les codes spécifiques au scénario ou la construction de la planche de BD.

Des projections de XXX Holic, Tsubasa Chronicle et de trois longs métrages seront aussi programmés en partenariat avec Kaze, pendant toutes la durée de l’exposition.

Des visites commentées sont prévues les mercredis 22 juillet et 19 août à 14h et 15h30.

Enfin, pendant la durée de l’exposition, le public est invité à découvrir une sélection de 15 titres de mangas répartis entre shônen et shôjo, retenus par les bibliothécaires parisiens parmi la production annuelle. Les visiteurs pourront voter pour leur manga préféré et les lauréats seront révélés à l’occasion du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême en janvier 2010.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Du 3 juillet au 27 septembre 2009
Galerie des Bibliothèques
22 Rue Malher
75004 Paris
Du mardi au dimanche de 13h00 à 19h00
Le site de l’évènement

  Un commentaire ?