Newsletter ActuaBD

FLORIAN UZAN. L’anniversaire de Beethoven ou L’art de profiter des morts

  • Beethov sur scène, le nouveau roman graphique de Chloé Wary en hommage au compositeur allemand. Sortant à pic pour célébrer les 250 ans de la naissance du grand musicien, nous sommes un peu irrités que cet anniversaire soit le prétexte maladroit à un ouvrage militant.

C’est compliqué.
Déjà, je tiens à dire que ma mauvaise foi – grande source d’inspiration s’il en est ! – s’efforcera (car c’est pour la bonne cause) de tremper sa plume dans un peu de miel, voire un peu de lait pour évoquer notre autrice, à savoir Chloé Wary, âgée seulement de 25 ans, avec trois albums au compteur déjà remarqués notamment à Angoulême.

FLORIAN UZAN. L'anniversaire de Beethoven ou L'art de profiter des morts

Pour résumer, Chloé Wary, en visite dans les coulisses de l’orchestre Insula Orchestra, découvre le quotidien des musiciens du conservatoire. Ah ! La musique classique !... Son univers de rêve, sa créativité, sa spontanéité, son romantisme ! (sans oublier sa précarité, sa misère, ses suicides)...

À vrai dire, j’en veux moins à l’autrice, qui ne dessine pas si mal en vérité - excepté les mains, car avec des doigts pareils, pas étonnant que les musiciens jouent comme des pieds...

J’en veux moins à l’autrice, dis-je, qu’à la commerciale, qui, par un miraculeux alignement de toutes les planètes de l’opportunisme, arrive en un seul livre à parler du 250e anniversaire de Beethoven, d’écologie et de tolérance... Quelle force !

Enfin, puisque je ne saurai entièrement échapper à ma nature (sadique) – surtout lorsque n’importe qui se prend pour un poète –, je me permets de relever les quelques incongruités de l’album (en gras, mes commentaires). :

"L’humanité en mode scaphandre (Qu’est-ce que ça veut dire ?) / Elle trace (Double sujet) ses propres fissures (Ça doit faire mal) / La haine comme guide, la peur au ventre (Un petit Imodium™ ?) / Construire, détruire, manger, vomir (Ah non, du Primpéran™ !) / Naître ou périr, qu’y a-t-il de pire (Peut-être cette rime en ir ?) Si ce n’est jouir pour mourir ? (Ça s’appelle l’« épectase », je crois) [...] Beethov, regarde où on est (bien bas !) / Alors, c’est ça le progrès ? / Moi qui craignais pour ma réputation (Quel rapport ?) / Comme un pantin aux élections (Grand Corps Malade, sors de ce corps !...) / Qui cherche le succès public (... dans ma bouche, c’est une insulte) / Sans comprendre le plus dramatique / Que l’urgence n’est pas le trône / Non, l’urgence est socio-climatique (Wesh !)"

(par Florian UZAN)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Une Année avec L’orchestre - Beethov sur Seine - Par Choé Wary - Ed. Steinkis

 
Participez à la discussion
4 Messages :
Newsletter ActuaBD