Face cachée T1 - Par O. Martin & S. Runberg - Futuropolis

26 juin 2010 1 commentaire
  • Un manga réalisé par des européens, c'est un peu le monstre du Loch Ness du paysage éditorial franco-belge. Une nouvelle tentative, {Face cachée}, vient de paraître sous la plume et les crayons de Sylvain Runberg et Olivier Martin.

La vie de bureau comme analyste financier à Tokyo n’est pas simple pour Satoshi. En semaine, il laisse femme et enfant dans les faubourgs, se réservant des nuits dans les hôtels capsules propres au navetteurs.
Le week-end, il les rejoint pour profiter des ces quelques moments de quiétude familiale. Jusqu’au jour où l’éloignement et la solitude mènent Satoshi tout droit dans les bras de Mayumi, une jeune collègue.

Face cachée T1 - Par O. Martin & S. Runberg - Futuropolis
Un extrait de "Face cachée"
© Runberg - Martin - Futuropolis

En partant d’un scénario archi-classique (un triangle adultère), les auteurs arrivent à tirer une histoire assez touchante, jouant de la pression sociale et de la solitude ambiante de la vie professionnelle dans la société nipponne contemporaine. Petite réserve : on attend encore des précisions (un deuxième tome est annoncé) sur cette fameuse face cachée qui donne son titre à l’histoire. Car au bout de 152 pages, on a bien compris que les apparences étaient trompeuses, mais on reste un peu sur sa faim. Pour conclure, soulignons le travail du dessinateur Olivier Martin, dont on avait pu découvrir l’efficacité dans la série policière Les Carrés chez Vents d’Ouest. Dans Face cachée, son dessin a gagné en ampleur : il épouse les contours de la BD asiatique en gardant une sensibilité européenne dans un lavis de toute beauté.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

VOIR EN LIGNE :
Le blog d’Olivier Martin

A propos de Sylvain Runberg, sur ActuaBD :

Entretiens :

>"Orbital est le reflet de mon goût pour la géopolitique" (avril 2010)

>"Mic Mac Adam croise enfin des personnalités authentiques de la guerre des tranchées" (avril 2006)

>"La comédie de mœurs est un exercice à risque" (septembre 2005)

Chroniques :

>Les Colocataires T1, T2

>Kookaburra Universe T7

>London Calling T1, T2

>Mic Mac Adam T4

>Orbital T1

A propos d’Olivier Martin, sur ActuaBD :

Entretien :

>"J’aime voyager. Avec Les Carrés, je suis gâté !" (avril 2009)

Chronique :

>Les Carrés T1 et 2

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Un manga réalisé par des européens, c’est un peu le monstre du Loch Ness du paysage éditorial franco-belge.

    Absolument pas, certaines y sont parfaitement parvenues, Candélabres et l’Immeuble d’en face ont toutes les qualités des meilleurs mangas bien que totalement européens.

    Futuropolis va de mal en pis, je me doute qu’ils n’ont pas un Rabaté ou un De Crécy à se mettre sous la dent chaque semaine, mais est-ce une raison pour publier n’importe quoi ?
    Le "lavis de toute beauté" d’Olivier Martin, je le cherche encore, c’est à peine une mise en valeur sur un dessin qui reste très scolaire (au sens pas encore pro). Si vous voulez un lavis de toute beauté, allez voir du côté de Frédéric Salsedo sur Nous ne serons jamais des héros, là il y a un vrai travail de création, mis en couleur par son frère, mais bien-sûr, dans le snobisme ambiant Le Lombard c’est moins classe que le faux futuropolis.

    Répondre à ce message