Face cachée T2 - Par O. Martin & S. Runberg - Futuropolis

2 août 2011 2 commentaires
  • Suite et fin de {Face cachée}, une bande dessinée d'inspiration japonaise qui s'empare des thèmes et de l'esthétique du manga.

Satoshi et Mayumi, collègues et amants, vivent les premiers orages de leur relation adultère. La jeune femme à fleur de peau redoute que Satoshi ne retourne auprès de son épouse, et pire, qu’il n’entretienne d’autres relations extraconjugales. Dans cet imbroglio sentimental, la jeune femme se doit de prendre les devants pour démêler les suspicions des réalités...

Nous avions refermé le premier volume de Face cachée dubitatif, car les 150 premières pages laissaient une part d’ombre conséquente. L’entame de ce triangle amoureux restait trop mystérieuse pour convaincre. Dans cette conclusion Martin et Runberg utilisent une pirouette scénaristique classique, mais qui donne le relief attendu à l’histoire. Sans être révolutionnaire, Face cachée est un album qui réussit à être convaincant dans le registre du manga à l’européenne. Un substitut efficace, tant graphiquement que dans l’écriture.

Face cachée T2 - Par O. Martin & S. Runberg - Futuropolis
Un extrait de "Face cachée"
© Runberg - Martin - Futuropolis

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire la chronique du T1

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Face cachée T2 - Par O. Martin & S. Runberg - Futuropolis
    3 août 2011 12:27, par raynaud philippe

    commentaire peu chaleureux alors que cet album mérite beaucoup mieux ; un scénario bien bâti dont la fin m’a surpris, une ambiance à la fois pesante et légère bien développée par le dessin et les cadrages. de la belle ouvrage !félicitations aux auteurs

    Répondre à ce message

    • Répondu le 6 août 2011 à  20:30 :

      Dommage que l’article ne signale pas que le tome 1 de Face Cachée a reçu le Silver Prize des International Manga Awards 2011 à Tokyo, un prix organisé par le ministère des affaires étrangères du Japon, avec un jury composé d’auteurs et d’éditeurs japonais prestigieux et auquel participaient 39 pays.

      Répondre à ce message