Newsletter ActuaBD

Fais péter les basses, Bruno ! - Par Baru - Futuropolis

  • Pour son retour, plus de vingt ans après ({Vive la classe}, 1987) chez Futuropolis, {{Baru}} livre un épais one shot dans la droite ligne de ses œuvres les plus marquantes : polar, social, nordiste. Un bon cru, sans surprise.

Il s’en passe des choses, autour du petit club de foot du coin. Le président, pas très net. Notamment ses recrutements de joueurs pas toujours venus d’Afrique avec un passeport. Et ses copains, pas toujours disposés à retirer leur argent à la banque, préférant des voies plus directes. Et quand un lascar de base sort de prison un flingue à la main, c’est tout ce petit monde qui va s’agiter, comme dans un baroud d’honneur, un salut nostalgique à la grande époque des voyous d’antan.

Même si Baru a voulu rendre hommage aux Tontons flingueurs de Lautner (Ventura, Blier, Rich, Lefèvre, Blanche...), Fais péter les basses, Bruno ! n’en rajoute pas dans les dialogues. Toujours aussi rageur dans sa description des réalités "d’en bas", Baru excelle dans les engueulades, les carambolages et les règlements de compte express. Son sens du mouvement, les gueules ouvertes de ses personnages vous cernent à distance de bourre-pif, sans hygiaphone au guichet. Voilà pour l’ambiance.

L’intrigue réussit à mêler thèmes contemporains (le foot business, notamment l’exploitation des talents africains) et grands classiques de l’auteur, en particulier les bandes de potes prêts à plonger dans les embrouilles, pour le fun, et pour la gloire, pourtant si éphémère. Une des dernières scènes de l’album évoque clairement L’ultime razzia, un chef-d’œuvre du film noir signé Kubrick (1956). Et l’un des personnages, le grand sec aux yeux clairs et à la tignasse grise, ressemble comme deux gouttes d’eau à Baru lui-même.

On sent une grande tendresse pour ces pré-retraités du casse qui, pour le coup, renvoient aux Tontons honorés en préface. Un peu usés, un peu las, mais avec les bons réflexes. Au bon moment. Fais péter les basses, Bruno ! - Par Baru - Futuropolis

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD