Interviews

Falzar : "Le thème du parc d’attraction offre de multiples possibilités scénaristiques."

Par Christian MISSIA DIO le 25 avril 2013                      Lien  
Rencontré lors de la récente Foire du livre de Bruxelles, Falzar, le complice de Zidrou, nous a présenté Zozoland, une BD humoristique sur les parcs de loisirs. Un livre-symbole, test pour son éditeur Sandawe.
Falzar : "Le thème du parc d'attraction offre de multiples possibilités scénaristiques."
Zozoland - Parc Paniiiiiique !
Blatte & Falzar (c) Sandawe

Bonjour Falzar. Il est très sympa votre déguisement.

Falzar : Ce n’est pas un déguisement. Je suis Zozo Lapin ! J’incarne totalement mon personnage, comme l’enseigne la méthode Stanislavski. Je fais cela pour ressentir toutes ses émotions et les retranscrire au mieux dans mes scénarios. Prenez les cas des grands Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon, les auteurs de Buck Danny. Eh bien ceux-ci étaient pilotes d’avion et Charlier fut pilote de ligne à la Sabena.

Combien d’heures de travail général avez-vous écopé ?

Falzar : J’en ai pris pour deux heures mais je ne sais pas si je tiendrai tout ce temps dans ce costume car il est très chaud et je suffoque !

Zozoland a connu une première vie dans le journal Spirou. Pourriez-vous nous en raconter la genèse ?

Falzar : Zozoland est né à une époque ou on pouvait proposer des histoires caustiques dans Spirou mais pour autant, ce n’est pas une BD trash.

À la base, nous voulions poser un regard critique sur les parcs d’attractions car, j’en suis un grand consommateur, que ce soit seul ou avec mes enfants. Et puis, le parc à thèmes représente un microcosme à lui seul. Les enfants ne font que passer. Les vrais héros sont les peluches, finalement. Proposer une sorte de hui-clos sur cet univers me plaisait énormément.

Parallèlement à la BD, vous faites aussi des spectacles pour enfants.

Falzar : Oui, je fais des animations dans les hôpitaux psychiatriques mais c’est très éloigné de mon métier de scénariste.

La BD d’Arthur De Pins, Zombillenium, ne donne pas non plus une image très glamour des parcs d’attraction. Apparemment, c’est une véritable corvée de faire ce métier !

Falzar : C’est clair ! Il y a un truc qui nous avait fait hurler de rire : À l’époque ou nous faisions nos repérages pour cette BD, nous avions visité un parc dans lequel un employé nous avait servi de guide. En quittant la zone réservée au personnel, il y avait de nombreuses affiches sur lesquelles il était inscrit qu’à partir de tel endroit, tous les employés devaient sourire ! Cette dictature de la bonne humeur, nous la voyons comme une métaphore de notre société dans laquelle il y a cette espèce de course au bonheur.

Aujourd’hui, votre album est publié chez Sandawe mais le financement de ce livre n’a pas été simple.

Falzar : C’est exact. Nous avons constaté que Sandawe attire surtout les amateurs de BD ado-adultes mais moins les livres tout public. Hors, Zozoland était perçu par notre éditeur Patrick Pinchart comme une occasion de toucher un public plus jeune, car il souhaiterait que cette structure devienne une maison d’édition généraliste. Zozoland est un test qui, s’il réussit, pourrait tirer d’autres séries tout public.

Pour l’instant, les choses se passent bien. Nous bénéficions d’une bonne mise en place et d’une belle couverture médiatique. Nous sommes assez contents de ce début.

Est ce un one-shot ?

Falzar : On verra. Ça dépendra du public et des ventes. Ce sont nos seuls juges.

Sans vouloir être prétentieux, j’ai des idées pour au moins cinq à dix albums concernant Zozoland, car cet univers est riche en possibilités scénaristiques !

Blatte & Falzar

Quels sont vos autres projets ?

Falzar : Je travaille actuellement sur un projet avec Blatte qui est destiné à un public plus adulte et en noir et blanc. Vous devez savoir que Blatte fait aussi de la peinture, il a des styles graphiques assez surprenants, qui permettent d’autres types d’histoires.

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Participez à la discussion
1 Message :
PAR Christian MISSIA DIO  
A LIRE AUSSI  
Interviews  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD