Fatale T.4 - Par Ed Brubaker et Sean Phillips (Trad. Anne Capuron) - Delcourt

24 janvier 2015 0 commentaire
  • Doté d'un charme surnaturel, Joséphine surgit de nouveau au milieu des années 1990 et s'apprête une nouvelle fois, et ce bien malgré elle, à être le déclencheur de la folie des hommes et d'une nouvelle tragédie...

Sans que le temps ni la mort n’aient d’emprise sur elle, la belle et envoûtante Joséphine traverse les décennies et les frontières tout en prenant garde à la malédiction qui l’habite et qui fait d’elle la source de tant de drames.

Objet de fascination et d’obsession, l’influence romantique ou sexy mais toujours malsaine qu’elle a sur l’autre sexe se manifeste de nouveau, après des années à s’être isolée et cachée de poursuivants aux allures d’adorateurs de Cthulhu, alors que Lance croise un jour la route de la femme fatale ensanglantée, nue et sans le moindre souvenir de qui elle est.

Inconscient du danger qu’il encourt et déjà pris au piège de son étrange beauté, ce chanteur d’un groupe de rock au fond du trou, et occasionnellement braqueur de banque, l’accueille sous son toit où il cohabite avec ses musiciens.

La question dont la réponse ne fait que peu de doutes apparaît aussitôt et nous enchaîne à notre tour aux pages du livre : Joséphine se réveillera-t-elle de son état avant que l’enivrement qu’elle suscite ne conduise les hommes qui lui sont proches à la folie ? Et qu’en est-il de toutes ces personnes et de ces autres choses un peu moins humaines qui profitent de cet état de faiblesse pour relancer la traque à son encontre ?

Une nouvelle fois, l’inséparable tandem Ed Brubaker et Sean Phillips nous livre une histoire qui sent bon le polar saupoudré de teintes horrifiques qui fait la particularité de cette série par rapport aux précédents travaux du scénariste. Très efficace jusque dans sa résolution qui renoue avec le fil rouge de l’intrigue de manière surprenante et qui avait été pour l’occasion laissé de côté le temps de développer une nouvelle histoire à l’allure faussement annexe.

(par Marco ZANINI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander Fatale T.4 - « Toutes les larmes du ciel » chez Amazon ou à la FNAC
Lire la chronique du T.1
Lire la chronique de Velvet T.1, par Ed Brubaker et Steve Epting

  Un commentaire ?