Fate/Zero T6 - Par Shinjirô & Gen Urobuchi - Ototo

25 février 2015 0 commentaire
  • Tandis que tous les participants de la Guerre du Saint Graal se concentrent sur la traque de Caster et de son Master, Rider prend une décision à contre-courant : inviter ses homologues à partager un verre et débattre de leur légitimité à revendiquer le Calice Sacré. Bienvenue au Banquet des Rois !

Le principe des couvertures de la série consistant à mettre en scène un Servant et un Master différent à chaque fois peut se révéler trompeur [1]. En effet bien que ce soit l’équipe « Archer » qui illustre ce 6e tome, c’est en réalité l’ineffable Rider qui en constitue le personnage central, jouant le rôle de chef d’orchestre d’un acte aussi bien inattendu que passionnant.

Le tome précédent nous proposait la seconde grande bataille du récit, celle du château des Einzbern, qui s’était soldée par la défaite de Kayneth El-Melloi, Master de Lancer, face à Kiritsugu Emiya, Master de Saber. Suite à quoi, les forces restantes actives, Saber, Rider et Archer, reprenaient leur traque du tandem « Caster », davantage occupé à leur besogne de tueurs en série, qu’à celle de conquérir le Saint Graal, tandis que Berserker et Assassin demeuraient dans l’ombre, attendant leur heure, chacun pour des motifs forts différents.

Ce nouveau tome s’ouvre ainsi sur l’équipe « Rider », et sur quelques scènes de leur vie chez leurs « hôtes », avant que Waver ne débusque, grâce à une méthode digne des Experts, la tanière de Caster… qui se révèle vide, mais qui abrite toujours les résultats de leur « travail intensif ».

Fate/Zero T6 - Par Shinjirô & Gen Urobuchi - Ototo
Kariya dévoilant le sacrifice qu’il s’est infligé pour devenir un Master.
© Gen Urobuchi / TYPE-MOON / Shinjirô - Kadokawa Shoten

S’ensuit un intermède sur Berserker, permettant aux fans de la série originale de retrouver l’une de ses héroïnes principales, Rin Tohsaka en mode chibi [2], au cours d’une mini-aventure permettant de rappeler l’objectif de Kariya lors de cette guerre. Puis arrive le plat principal du tome : Rider débarque au château des Einzbern, pour proposer un verre à Saber, auxquels se joindra Archer, plus hautain que jamais.

Cet épisode baptisé « Banquet des Rois », réunit les trois esprits héroïques portant le titre de roi : Saber -le Roi Arthur, roi des chevaliers-, Rider –Alexandre le Grand, roi des conquérants- et Archer –Gilgamesh, roi des héros-. Chacun va expliquer la raison pour laquelle il convoite le Calice Sacré, révélant par ce biais leur conception de ce que doit être un roi.

Ainsi, pour Saber, il s’agit de sauver son royaume, car un roi est au service de son peuple. Pour Rider, il désire le Saint Graal pour assouvir ses ambitions, car un roi doit avoir des désirs et un comportement démesurés pour inspirer à ses sujets de grandes choses. Tandis que pour Archer, ce qui définit un roi est la loi, et par nature, tout ce qui existe lui appartient. Il s’agit donc pour lui de châtier les voleurs qui osent revendiquer ce qui lui appartient de droit divin .

Archer, dans sa grandeur, propose un vin de sa réserve personnelle.
© Gen Urobuchi / TYPE-MOON / Shinjirô - Kadokawa Shoten

Un passage bavard mais intéressant, qui expose les perspectives de ces héros qui ont gouverné des peuples entiers, ce qui permet de mieux comprendre les principes qui les animent et comment une même notion, la royauté, peut revêtir des sens bien différents. C’est également un entracte dans l’opposition entre idéaux et pragmatismes, rêve et désenchantement, qui articule le récit.

Cependant ce tome ne se résume pas simplement à une exposition d’idées. Son final reprend le fil de la guerre, avec la première mort de Servant, marquant le début de la seconde phase de la série. Après les rencontres, les négociations, les préparations et les escarmouches, les têtes vont désormais commencer à tomber.

Plus que six héros en course !

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Fate/Zero T6. Par Shinjirô (dessin) & Gen Urobuchi (histoire originale). Traduction Nicolas Pujol. Ototo, collection "Seinen". Sortie le 22 Janvier 2015. 190 pages. 7,99 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Fate/Zero sur ActuaBD :
- Lire la présentation de la saga Fate/ et du tome 1
- Lire la chronique du tome 2
- Lire la chronique du tome 3
- Lire la chronique du tome 4
- Lire la chronique du tome 5

[1Pour rappel : la Guerre du Saint Graal oppose sur un mode de battle royale sept équipes, constituées d’un Master, un mage, et d’un Servant, une incarnation d’un esprit héroïque, auxquels peuvent se joindre d’autres soutiens.
Les Servants et leurs Masters, avec indication des identités connues des Servants au tome six :
- Saber [Arturia Pendragon]. Master : Kiritsugu Emiya, soutenu par Irisviel von Einzbern,
- Lancer [Diarmuid Ua Duibhne]. Master : Kayneth El-Melloi Archibald, soutenu par Sola-Ui Nuaba-Re Sophia-Ri,
- Archer [Gilgamesh]. Master : Tokiomi Tohsaka,
- Rider [Alexandre le Grand]. Master : Waver Velvet,
- Berserker [inconnu]. Master : Kariya Matou,
- Caster [Gilles de Rais]. Master : Ryûnosuke Uryû ,
- Assassin [Hassan-i Sabbah]. Master : Kirei Kotomine.

[2chibi : terme japonais désignant une petite personne, un enfant ou la version « enfant » d’un personnage. Ici il s’agit de Rin « enfant », que le lecteur connaît adolescente dans Fate/stay night, l’oeuvre originale.

  Un commentaire ?